68, mon père et les clous, affiche

68, mon père et les clous

Divers 1h24

Nationalité : France
Genre : Documentaire
Réalisateur : Samuel Bigiaoui
Durée : 1h24
Date de sortie : 01/05/2019
Année de réalisation : 2017
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 01/05/2019

Galerie

Description

Il y a 30 ans, le père du réalisateur Samuel Bigiaoui ouvrait la quincaillerie Brico Monge, en plein Quartier latin. Pendant des décennies, ce magasin chaleureux a été un lieu de rencontre pour les habitants du quartier. Il y a les habitués à la recherche de bonnes affaires et les personnes seules, parfois psychiquement instables, qui ont besoin de lien social. Mais cette institution va bientôt fermer. À l’heure de l’inventaire et des comptes, le propriétaire raconte son parcours d'intellectuel diplômé et militant maoïste qui a décidé un jour de vendre des clous.

Séances

Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
17:40
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
11:00
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
17:25
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:50

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par MADDALUNO le 8 juin 2019

"68 mon père et les clous" film documentaire de Samuel Bigiaoui nous présente Bricomonge le magasin de bricolage de son père en bas de la Rue Monge quelques années avant et le jour de la fermeture définitive en Mai 2016 n'ayant pas trouvé de repreneurs. Aujourd'hui c'est un U Express à la place. Très bon documentaire parmi 50 heures de rush. Entre les clients qui regrettent la fermeture, les artisans qui se servaient chez lui, les pv de la camionnette et le personnel en larmes voyant la boutique disparaître. Claude Bigiaoui un humaniste qui a permis à son employé Sri Lankais d'obtenir ses papiers de régularisation. Il fait crédit à ceux qui ont besoin parfois à tort car ils oublient de payer l'ardoise. Des sdf a qui il transforme les pièces en billets. Une boutique à forte sociabilité qui montre l'intérêt du petit commerce de centre ville. A voir. Vu au cinéma l'Escurial Paris 13e qui organisait un débat à la suite avec le réalisateur.

Publié par Salles-cinema.com le 15 mai 2019

La fin d'un commerce indépendant au coeur de Paris, la fin d'une époque racontée par un ancien révolutionnaire reconverti en "marchand de bois". Un documentaire touchant réalisé par son fils et un bel hommage au père.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !