Artistes & Robots au Grand Palais

Alors que l’intelligence artificielle est au cœur des débats, le Grand Palais propose un parcours immersif et interactif. Partez à la découverte de robots artistes dans cette exposition qui met en perspective la question même de création.
So Kanno / Takahiro Yamaguchi, Senseless Drawing Bot, 2011 H. 146 x L. 60 x P. 120 cm, Skateboard RC, structure métallique, double balancier, carte électronique programmable et bombes aérosols © So Kanno + Takahiro Yamaguchi / photo Yohei Yamakami
So Kanno / Takahiro Yamaguchi, Senseless Drawing Bot, 2011 H. 146 x L. 60 x P. 120 cm, Skateboard RC, structure métallique, double balancier, carte électronique programmable et bombes aérosols © So Kanno + Takahiro Yamaguchi / photo Yohei Yamakami

Alors que l’intelligence artificielle est au cœur des débats, le Grand Palais propose un parcours immersif et interactif. Partez à la découverte de robots artistes dans cette exposition qui met en perspective la question même de création.

Robots après tout…

A l’époque de l’intelligence artificielle, les artistes utilisent des techniques de plus en plus étonnantes, faisant appel à tout ce que leur offrent le numérique et la robotique. Cette histoire de l’art robotique n’est d’ailleurs pas si jeune : « Plus de 60 ans nous séparent des premières machines à créer de Nicolas Schöffer en 1956 avec CYSP 1 ou des Méta-matics de Tinguely de 1959 », explique les commissaires d’exposition Laurence Bertrand Dorléac et Jérôme Neutres.

L’exposition présente une trentaine d’œuvres d’artistes modernes, comme Jean Tinguely et ses Méta-matics, des sculptures automates capables de réaliser des dessins tachistes, ou contemporains, comme Takashi Murakami qui présente grâce à une machine à créer un troublant autoportrait animé. Toutes ces œuvres interrogent la notion de robot et donc de création. « Depuis que les fictions existent, les humains ont rêvé de créatures artificielles qui sauraient faire les mêmes choses qu’eux et peut-être mieux qu’eux », disent encore les commissaires d’exposition.

… Humains malgré tout

Artistes & Robots est construite en trois parties. La première présente des robots créant eux-mêmes leur œuvre avec une autonomie croissante. La deuxième fait la part belle aux œuvres numériques. Des ordinateurs créent à l’infini des formes selon un algorithme programmé par les artistes. Dans la dernière partie, les artistes interrogent, souvent en les parodiant, les idées de transhumanisme et de robots autonomes. Une manière de finir l’exposition en se rappelant que si l’artiste peut être robot, le visiteur, lui, est bien humain !

Exposition Artistes & Robots, à découvrir au Grand Palais (Galeries nationales) jusqu’au 9 juillet 2018

Partager cet article :