Les Discours dans une vie : Allocutions sociales

Laurent Chalumeau, à l’écriture, ainsi que les comédiens Samuel Le Bihan et Pascal Demolon se prêtent à l'exercice délicat du discours au Théâtre de l'Œuvre.
Les Discours dans une vie : Samuel Le Bihan et Pascal Demolon

Chacun, au cours de son existence, a déjà eu la lourde mission d’écrire un discours, puis de le prononcer devant une assemblée. Un exercice délicat auquel se sont prêtés avec brio Laurent Chalumeau, à l’écriture, ainsi que Samuel Le Bihan et Pascal Demolon, à la lecture, pour Les Discours dans une vie.

Les deux comédiens se ne croisent jamais, venant en alternance sur la scène du Théâtre de l’Œuvre offrir au public des allocutions souvent drôles, parfois nuancées par quelques jolis moments d’émotion. La pièce fait ainsi s’enchaîner une dizaine de discours qui s’étalent sur une quarantaine d’années. Une forme singulière, sans véritable histoire… mais pas sans fond, loin de là !

Humour et sentiments

Ce qui aurait pu virer à une banale démonstration conceptuelle aborde bien au contraire de nombreux thèmes : la vie, la mort, le travail, l’ambition, la famille, l’éducation…

Ainsi, le bel hommage rendu par le personnage de Pascal Demolon à sa mère disparue livre une fascinante réflexion sur la véritable signification du mot « adulte ». Le devient-on à un âge donné ou seulement le jour où l’on perd ses parents ? Alors que l’émotion monte au fil des mots, bien vite humour et légèreté retrouvent leur place. Cela évite une gravité qui aurait pu desservir le propos, et réveille le spectateur, ravi de se sentir bousculé et attendant avec impatience la prochaine salve.

Performance d’acteurs

Bien entendu, il fallait à un tel spectacle des comédiens capables d’occuper la scène par leur seul talent. En effet, avec un décor minimaliste, aucun artifice ne peut venir les aider à convaincre leur auditoire. Samuel Le Bihan incarne à merveille Francis, un séducteur un peu lourdaud qui, entre autres, fait son coming out d’entrepreneur et joue le témoin aux mariages de son meilleur ami. Pascal Demolon, lui, met sa gouaille au service de son personnage, Martin, un prof de littérature dont le discours de rentrée risque de marquer à jamais ses élèves.

En à peine plus d’une heure, qu’ils doivent bien se partager, ils parviennent à donner suffisamment de consistance à leurs rôles pour qu’on s’y attache. À tel point que sitôt la pièce terminée, on ne serait pas contre l’idée de les retrouver un jour pour faire plus ample connaissance !

Jérôme Capon

Les Discours dans une vie au Théâtre de l’Œuvre jusqu’au 18 mars 2017

Partager cet article :