Les Nadar, une légende photographique à la BnF

La BnF présente la première grande exposition consacrée aux trois Nadar : Félix, Adrien et Paul. Trois cents pièces témoignent des spécificités de chacun des trois photographes.
Paul Nadar, Autoportrait instantané devant l’opéra, vers 1890. BnF, département des estampes et de la photographie.
Paul Nadar, Autoportrait instantané devant l’opéra, vers 1890. BnF, département des estampes et de la photographie.

Félix, Adrien, Paul : la BnF réunit enfin les trois Nadar : le père, le frère et le fils. Si Félix est le plus connu, tous trois furent photographes. La Bibliothèque nationale de France s’est donné pour mission de sortir les Nadar de la chambre noire.

Une famille hors norme

Commençons par le plus illustre des trois : Félix Tournachon, dit Nadar, né en 1820, commence sa vie d’artiste comme journaliste et caricaturiste. Il sera même directeur d’une revue publiant les grands noms de son époque, de Balzac à Daumier. Ces premières expériences sont un échec pour le jeune homme qui cherche encore sa voie. Il se tourne alors vers ce nouvel art qu’est la photographie. C’est dans ce domaine qu’il acquiert sa notoriété, en inventant notamment le portrait à la lumière artificielle.

Mais l’intérêt principal de l’exposition est sans nul doute d’accorder une place nouvelle à deux Nadar aujourd’hui méconnus : Adrien et Paul Tournachon, respectivement frère et fil de Félix. Tous deux reprendront le patronyme Nadar. Les deux frères partagent une fascination pour le potentiel scientifique de la photographie, l’utilisant notamment à des fins médicales. Quant au fils, Paul, il monta son propre studio, créant pour ses portraits de superbes décors en trompe-l’œil qui devinrent sa marque de fabrique.

Un destin résolument moderne

La BnF rend également compte de l’intérêt des Nadar pour la modernité, sous toutes ses formes : Félix Nadar est fasciné par l’aéronautique, comme en témoigne une lettre adressée à Blériot, mais aussi par le vol en ballon. En avance sur son temps, il investit dans la publicité et élabore même des stratégies pour lier ces deux passions, utilisant ces ballons comme affiches publicitaires. Une exposition étonnante qui rend aux Nadar ce qui était à (Félix) Nadar!

Exposition Les Nadar — Un siècle de photographie, à découvrir à la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand jusqu’au 3 février 2019

Partager cet article :