L’Homme de Schrödinger : Un beau mariage des sciences et de l’amour

Un homme rempli de TOC et une femme en quête de l’âme sœur se posent des questions existentielles dans cette histoire musicale où s’invite la physique quantique.
L'Homme de Schrödinger à l'Artistic Théâtre © Philippe Escalier
L'Homme de Schrödinger à l'Artistic Théâtre © Philippe Escalier

Qui suis-je ? Comment le sais-je ? Comment faire les bons choix ? Ces questions universelles, un homme rempli de TOC et une femme en quête de l’âme sœur se les posent dans cette histoire musicale où s’invite la physique quantique. Un spectacle original, porté par un duo de comédiens talentueux sur la scène de l’Artistic Théâtre, rue Richard Lenoir.

Sacha a perdu ses parents en 1974 à la suite d’une dispute. Alors qu’ils venaient d’acheter une télévision en couleur, sa mère a voulu voir le film Casablanca et son père le jeu Intervilles. Le ton est monté. Un vase s’est renversé sur la télé et ils sont morts électrocutés. Sacha se sent coupable de n’être pas intervenu et a développé des tics et des rituels. À 28 ans, il s’est créé un monde rassurant. Dès qu’il sort de la routine, il est perdu. Un jour, son thérapeute lui conseille de se lancer dans le monde des équations. Sacha met alors au point un algorithme pour traduire ses émotions. Il métamorphose sa névrose en don et fonde avec succès une agence de rencontres. L’une de ses clientes, Sacha Petersen, va changer sa vie.

Une originale expérience théâtrale

Le metteur en scène, Samuel Sené, n’est pas un novice. Il a été récompensé par cinq Trophées de la Comédie musicale en 2018 pour Comédiens ! à la Huchette. Il est aussi coauteur, avec Éric Chantelauze, de cette dernière création. Et depuis ses études supérieures en sciences, il est passionné de physique quantique.

Ce surdoué a réussi le pari fou de raconter une histoire musicale autour de ce thème. Il s’est inspiré de l’expérience de pensée du physicien autrichien Erwin Schrödinger, dite du « chat de Schrödinger », imaginée en 1935. Elle disait : tant que la boîte dans laquelle le chat est enfermé n’est pas ouverte, le chat est « mort et vivant à la fois ». À la différence que cette fois, c’est un homme, Sacha, qui choisit de s’enfermer dans une boîte pour s’y sentir en paix. Il n’a qu’une chance sur deux de sortir vivant et va y séquestrer celle dont il va tomber amoureux, prénommée Sacha également.

Deux comédiens multicartes et un adorable chaton

Ils ne sont que deux sur scène mais ils conjuguent tous les talents. Julien Ratel, qui a fait des études de commerce et de sociologie tout en suivant le Cours Simon, joue un Sacha désorienté, tourmenté. Il exprime le mal-être de son personnage en faisant du hip-hop avec maestria puis s’accompagne aux claviers et chante avec une aisance rare. Juliette Behar, qui lui donne la réplique, a été formée à l’Académie internationale de Comédie Musicale. Elle est très drôle dans la peau de la Russe Sacha, captivée par les « mathématiques sentimentales ».

En s’invitant dans ce duo, la probabilité donne lieu à des situations loufoques notamment avec Lazare. Ce gentil chaton est enfermé dans une boîte au début de la représentation. Va-t-il survivre ? Le suspense s’installe jusqu’au final où le public est invité à faire une petite expérience de physique quantique. Elle amuse tout comme ce spectacle musical contemporain, à contre-courant et captivant.

PM, Christine Hiquet

L’Homme de Schrödinger, à découvrir à l’Artistic Théâtre jusqu’au 5 janvier 2019

Partager cet article :