Musées, Expositions Photographie

Lieu : Musée de la Libération de Paris - Musée du Général Leclerc - Musée Jean Moulin, Paris 14e
Date de début : 8 mars 2022
Date de fin : 31 décembre 2022
Tarifs : Entrée 8€, tarif réduit 6€.

Programmation : Tous les jours (sauf lundi) 10h-18h
Fermetures : Lieu fermé le lundi

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Le parcours d'exposition présente 80 photographies de huit femmes photographes ayant couvert les guerres de ces 80 dernières années : des années 1930 et 1940 aux conflits les plus récents. Loin des stéréotypes de genre, ces artistes ont contribué à forger notre représentation de ces conflits. Produite en Allemagne, puis montrée en Suisse, l'exposition pose entre autres la question de la construction de ces images et celle du regard.

Lee Miller (1907-1977), Gerda Taro (1910-1937), Catherine Leroy (1944-2006), Christine Spengler (1945), Françoise Demulder ( 1947-2008), Susan Meiselas (1948), Carolyn Cole (1961) et Anja Niedringhaus (1965-2014) nous confrontent-elles au regard des femmes ou à l'universalité de la violence et aux conséquences de la guerre ? L'histoire des guerres, des femmes et de l'image photographique dialoguent au cœur d'un parcours qui questionne l'héritage de la Seconde Guerre mondiale.

L'événement Femmes photographes de guerre est référencé dans notre rubrique Photographie.

Femmes photographes de guerre : le zoom

Dans l’imaginaire collectif, le reporter de guerre est un homme buriné, courageux, solitaire, admiré de tous. Pourtant, s’il domine la profession, l’homme n’en a pas le monopole. Le Musée de la Libération de Paris, qui a ouvert ses portes en 2019 place Denfert-Rochereau, met à l’honneur huit femmes photographes couvrant les conflits européens des années 1930 et 1940 jusqu’aux guerres internationales plus récentes.

Où sont les femmes ?

Sous-estimées, relayées au second plan, les femmes sont peu présentes dans les crédits en bas de pages de magazines ou les rétrospectives des grands témoins de la guerre. Depuis la naissance de la profession au milieu du XIXe siècle, l’accès aux formations et aux accréditations leur sont plus difficiles. Pour couvrir la guerre des Balkans, l’Allemande Anja Niedringhaus (1965-2014) a envoyé à son chef une lettre par jour pendant six semaines avant d’obtenir son accord. Elle restera cinq ans à Sarajevo, persuadée que ses images peuvent contribuer à mettre fin au conflit. Elle accompagne ensuite l’armée au Moyen-Orient. Son cliché de jeune Marine en état de choc en Afghanistan est frappant.

Pionnières

Gerda Taro (1910-1937) est une des premières à avoir eu accès au front durant la guerre civile espagnole. Réfugiée juive basée à Paris, elle y laissera sa vie, écrasée par un char à 27 ans, alors qu’elle documentait le retrait des troupes républicaines à Madrid. Elle donna un visage humain au conflit en capturant ceux des foules attendant devant les portes de la morgue à Valence. Elle était aussi passionnée par son métier que la Française Catherine Leroy (1944-2006), qui à 21 ans, part couvrir la guerre du Vietnam avec dans sa poche 100 dollars et un billet aller simple. La mâchoire fracturée par un éclat d’obus, elle retourne au front, capturée puis libérée, elle retourne encore au front, et ses photos sont de véritables scènes de combat, saisissantes de réalisme. Contrairement aux hommes, ces femmes, comme Carolyn Cole (née en 1961), ont aussi accès aux familles, dont elles ont réalisé des portraits émouvants. Ce regard féminin sur la guerre bouscule quelques clichés...

Derniers avis

Avis publié par Isa le 20 mai 2022

Très belle expo, belle mise en lumière et panneaux très clairs.
Le choix des photos est parfait.
Courez-y !
PS : Dommage que Camille Lepage n'y soit pas.

Avis publié par Benoit le 10 mai 2022

Belle exposition mais assez courte.

Avis publié par em le 7 mai 2022

Des photos qui dégagent une grande force.

Avis publié par Laurence le 15 avril 2022

Exposition essentielle qui met en avant le travail de 6 femmes, 6 personnes grandes photo-reportères de guerre. Contextualisation excellente. Dans un musée formidable par sa thématique et sa scénographie.

Avis publié par Sarah le 8 mars 2022

Exposition très interessante, à voir absolument.

Adresse du lieu

Musée de la Libération de Paris - Musée du Général Leclerc - Musée Jean Moulin

Adresse : 4 avenue du Colonel Rol Tanguy Place Denfert Rochereau 75014 Paris 14e
Métro : Denfert Rochereau (4/6)
Site web : www.museeliberation-leclerc-moulin.paris.fr

Plan d'accès

Musée de la Libération de Paris - Musée du Général Leclerc - Musée Jean Moulin - Paris 14e
4 avenue du Colonel Rol Tanguy Place Denfert Rochereau

5 avis sur Femmes photographes de guerre

Avis publié par Isa le 20 mai 2022

Très belle expo, belle mise en lumière et panneaux très clairs.
Le choix des photos est parfait.
Courez-y !
PS : Dommage que Camille Lepage n'y soit pas.

Avis publié par Benoit le 10 mai 2022

Belle exposition mais assez courte.

Avis publié par em le 7 mai 2022

Des photos qui dégagent une grande force.

Avis publié par Laurence le 15 avril 2022

Exposition essentielle qui met en avant le travail de 6 femmes, 6 personnes grandes photo-reportères de guerre. Contextualisation excellente. Dans un musée formidable par sa thématique et sa scénographie.

Avis publié par Sarah le 8 mars 2022

Exposition très interessante, à voir absolument.

Donner mon avis sur Femmes photographes de guerre

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux