William Daniels, Wilting Point

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant 75020 Paris 20e

Photographie

Sous-Rubrique : Photographie
Date de début : 25 janvier 2019
Date de fin : 11 avril 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Description

En botanique le « wilting point », ou « point de flétrissement », est le seuil au-delà duquel une plante ne peut plus survivre par manque d’eau. Il existe bien d’autres points de rupture qui maintiennent un lien fébrile entre la vie et la mort. Ce parcours s'y intéresse et présente différents travaux de William Daniels, photographe documentaire soucieux des questions sociales et humaines. Ce dernier déploie un regard personnel, percutant et intimiste sur des territoires aux identités confuses qui semblent voués à une instabilité chronique.

William Daniels est un photographe documentaire soucieux des questions sociales et humaines. Il s'intéresse à des territoires aux identités confuses, qui semblent voués à une instabilité chronique, tels la Centrafrique, le Kirghizistan ou la frontière Bangladesh-Myanmar. Deux approches se font face au sein de son art : celle du reportage documentaire (directe, incisive, narrative et descriptive) et celle plus intime (théorique et émotionnelle).

Zoom

Le photographe documentaire William Daniels expose des photos en forme de carnets de voyage, précieux documents ramenés d’un monde sur le fil, instable, en permanente tension et plus que jamais proche de la rupture.

À la frontière du chaos

En botanique, on nomme « wilting point » le point de flétrissement, le seuil en deçà duquel une plante ne trouve plus, dans le sol, assez d’eau pour survivre.

Le photographe documentaire William Daniels s’intéresse aux territoires qui, de la même façon, semblent sur le point de basculer. Des territoires instables, aux frontières approximatives, souvent fixées suite aux chutes des empires coloniaux et où les peuples n’ont jamais réellement été pris en compte.

L’exposition permet à l’artiste de réunir près d’une décennie de travaux, parus ou non dans la presse, menant de Centrafrique à Haïti, à l’ex-URSS, au Kirghizistan ou à la frontière Bangladesh-Myanmar.

L’humanité loin des clichés

L’exposition organisée par le Pavillon Carré de Baudouin, dans le 20e arrondissement, réunit pour la première fois des travaux dans une installation inédite.

Combattants rebelles, femmes en exil, hommes perdus : la sélection permet de découvrir le point commun à tous ces clichés : le désœuvrement, la lassitude et les souffrances des populations, photographiées avec respect et pudeur par William Daniels.

Un tour de force réussi par le photographe, dont le talent est de transformer en œuvres artistiques ce panorama de la barbarie mondiale, sans jamais en atténuer la dureté.

Pavillon Carré de Baudouin

Adresse : 121 rue de Ménilmontant 75020 Paris 20e
Métro : Gambetta (3/3bis)
Site web : www.pavilloncarredebaudouin.fr

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Philippe le 5 février 2019

Très belle expo. Les photos sont sublimes malgré le thème difficile.
A voir.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !