Un air d'Italie

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Bibliothèque-musée de l'Opéra - Palais Garnier
8 rue Scribe 75009 Paris 9e

Histoire / Civilisations

Sous-Rubrique : Histoire / Civilisations
Date de début : 28 mai 2019
Date de fin : 1 septembre 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Description

L’opéra français voit le jour au début du règne de Louis XIV. Issu du ballet de cour en vogue sous les derniers Valois et de l’opéra italien introduit en France par le cardinal Mazarin, c’est dans la relation ambiguë entre l’affirmation d’une ambition nationale et l’aspiration à un modèle transalpin qu’est créée la première Académie d’opéra en 1669. Cette exposition célèbre le 350e anniversaire de la première scène lyrique française à travers un parcours qui retrace l’activité de cette institution, depuis l’époque du Roi Soleil jusqu’à la Révolution.

Le parcours d'exposition s'articule autour de 130 pièces, issues en majorité des collections de la BnF et des Archives nationales. Manuscrits, dessins de costumes et projets de décors s’attachent, entre autres, à décrire le processus d’imprégnation de la culture italienne par les arts du spectacle en France. Le rayonnement national, et international, de cette grande institution est également au cœur de l'exposition.

Zoom

Pour le 350e anniversaire de l'Opéra de Paris, le Palais Garnier, Place de l'Opéra, revient sur la création de cette spécificité française, fortement inspirée de sa voisine transalpine, et sur son histoire mouvementée dans son exposition Un air d’Italie. L’Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution.
« L’Opéra, c’est moi ! »
L’exception culturelle française n’est pas une idée neuve, de même que les débats qui l’accompagnent. Lorsque Louis XIV crée l’Académie d’Opéra, en 1669, puis en donne le privilège au poète lyonnais Pierre Perrin deux ans plus tard (ce privilège sera aboli en 1791), son ambition est d’abord de faire rayonner la France dans l’Europe en créant un style français. Il s’inspire du ballet de cour, mais surtout de l’opéra italien, introduit en France par le cardinal Mazarin, qui servira à la fois de source d’inspiration, de rival et de modèle.
Du XVIIe à la fin du XVIIIe siècle, l’opéra français sera sujet à de nombreuses controverses, dont la plus importante, la querelle des Bouffons en 1752, voit une troupe napolitaine diviser les Parisiens. Certains prônent l’ouverture tandis que d’autres estiment que la musique française est attaquée.
La place de la musique et du texte est débattue dès le début. Si Corneille souhaite toujours mettre en avant le texte, ce sont Lully et Quinault, en insistant sur la parole chantée, qui fixeront les véritables règles de l’opéra français. La danse, elle, sera moins acrobatique qu’en Italie, mais plus gracieuse et élégante, ce qui n’empêchera pas le grand spectacle.
Des origines à la Révolution
Dans le cadre du 350e anniversaire l’Opéra de Paris, de nombreux événements sont prévus autour de l’opéra français. Le Palais Garnier, puisant notamment dans les ressources de la Bibliothèque de France et de l’Opéra de Paris, propose un parcours chronologique en cinq chapitres pour mieux comprendre l’histoire de l’opéra français : les origines, les créateurs, l’opéra-ballet, l’ère des controverses et l’aube de la Révolution.
En plus des partitions manuscrites, remarquablement conservées, il est possible d’admirer des costumes de scène, les plus beaux d’Europe, à l’époque de leur création. Les maquettes de salles sont particulièrement impressionnantes : dès sa naissance, l’opéra, fait pour émerveiller et impressionner, a recours aux effets spéciaux. Grâce à des systèmes de trappes, de poulies et de cordes, les dieux volent et les démons disparaissent. Construite aux Tuileries (entre cour et jardin, d’où l’expression), la salle des machines pouvait accueillir près de 5 000 spectateurs.
Une exposition comme une initiation, avant de découvrir l’opéra sur scène, ce spectacle qui, contrairement à la légende, est ouvert à tous, même aux enfants. En 1645, Louis XIV n’avait ainsi que sept ans lorsqu’il assista à La Finta Pazza, son premier opéra.

Bibliothèque-musée de l'Opéra - Palais Garnier

Adresse : 8 rue Scribe 75009 Paris 9e
Métro : Opéra (3/7/8)
Site web : www.bnf.fr/fr/opera

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Aram le 12 août 2019

Intéressant et enrichissant! J’y retournerai sûrement.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...