Vasarely, le partage des formes

(6 votes et 6 avis)
Ajouter à mes favoris

Centre Georges-Pompidou
Place Georges-Pompidou 75004 Paris 4e

Art contemporain

Sous-Rubrique : Art contemporain
Date de début : 6 février 2019
Date de fin : 6 mai 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Description

La première grande rétrospective française consacrée à Victor Vasarely présente les multiples facettes de l'œuvre de l'artiste à travers 300 pièces d'art, objets et documents. Le père de l'art optique est ainsi à (re)découvrir au détour de peintures, de sculptures, d'intégrations architecturales, de publicités et d'études des débuts de sa carrière. Un parcours à la fois chronologique et thématique.

Un parcours, à la fois chronologique et thématique, qui débute avec la formation de l’artiste dans les traces du Bauhaus jusqu’à ses dernières innovations formelles, en passant par le projet d’un langage visuel universel et l’ambition d’un art à la large diffusion sociale. L’exposition tient à rendre compte de l'influence de l’art de Vasarely dans la culture populaire de l’époque (mode, design, graphisme, cinéma...) et insiste sur sa place cardinale dans l’imaginaire des Trente Glorieuses.

Zoom

En plein cœur de Paris, le Centre Pompidou accueille avec l'exposition Vasarely, le partage des formes la première rétrospective française de l'artiste Vasarely qui a fondé au milieu des années 1950 l'art optique ou l'Op art, un nouveau genre consistant à créer des illusions d'optique scientifiques et méthodiques.

Un artiste qui joue avec nos nerfs… optiques !

Si David Bowie a choisi un tableau de Vasarely pour la pochette de son célèbre album Space Oddity, ce n'est pas par hasard. Dans des années 1960-1970 marquées par l'expansion phénoménale de la publicité et des médias de masse, les créations de Vasarely, publicitaire et graphiste de formation, racontent son époque. L'une des spécificités des œuvres de l'artiste, c'est qu'elles se fondent sur une base mathématique : l'artiste marie allègrement rationalité scientifique et calculs rigoureux à un processus véritablement créatif qui se pare des couleurs flashy de son temps.

La rétrospective du Centre Pompidou retrace chronologiquement toutes les grandes étapes de la vie de l'artiste emblématique des Trente Glorieuses : de son installation à Paris dans les années 1930 à son parcours aux côtés de Breton ou Prévert pendant la Première Guerre mondiale, de la conception de l'art optique jusqu'à ses dernières innovations formelles autour de la quatrième dimension.

Toutes les facettes de l'artiste sont présentées dans cette rétrospective tant attendue.

Des kaléidoscopes psychédéliques

Des toiles pop aux formes psychédéliques géométriques ovales, carrées, des lignes et couleurs étourdissantes parcourent les toiles et les installations de Vasarely. L'artiste plonge le spectateur dans une expérience forte et totale. Prolifique, son œuvre compte plusieurs centaines de tableaux et d'installations qui s'amusent à jouer avec la vue. La rétrospective du Centre Pompidou réunit près de 300 pièces de l'artiste, dont certaines inédites. Une plongée dans la « Space Oddity » de Vasarely !

Centre Georges-Pompidou

Adresse : Place Georges-Pompidou 75004 Paris 4e
Métro : Rambuteau (11)
RER : Chatelet - Les Halles (A/B/D)
Réservation : 01.44.78.12.33
Site web : www.centrepompidou.fr

6 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Florence et Romain le 4 mai 2019

J'ai trouvé cela extraordinaire, une œuvre qui correspond à son époque avec l'émergence du numérique.

Publié par Fab le 3 avril 2019

Voilà un artiste qui a tellement été présent, un peu partout et on le voit bien dans cette exposition, que personnellement, sa dimension artistique est passée à la trappe, pourtant une figure majeure de l’op art, mais rien n’y fait ça ne me touche pas du tout.
L’exposition est plutôt bien faite à part la première salle qui m’intéressait le plus et qui est trop petite et étroite ou le public très nombreux s’agglutine devant les œuvres exposées, les dernières salles sur fond noir sont vraiment bien faites et font exploser les couleurs de ces toiles.

Publié par Lisa le 23 mars 2019

Je ne connaissais pas les oeuvres de Vasarely et la scénographie permettait de comprendre assez bien son parcours et son processus de création. Cependant je m’attendais à quelque chose de plus artistique, j’ai trouvé que ca tenait plus des arts décoratif, il manquait un aspect véritablement artistique.

Publié par Alain le 6 mars 2019

Enfin une exposition sur Vasarély à Beaubourg ! Un des artistes majeurs du Vingtième siècle, l’inventeur de l’art optique.
Le principal intérêt est de voir ses œuvres de jeunesse, assez peu connues où il a fait ses gammes en qualité de graphiste avant d’inventer l’art op qui l’a rendu célèbre.
Le seul problème vient du fait que cette exposition devait être si attendue qu’il faut faire une heure et quart de queue avant d’arriver à la galerie 2. Il y a la queue pour rentrer à Beaubourg, puis à l’intérieur la queue pour l’expo.

Publié par Benjamin R le 4 mars 2019

L’œuvre de Vasarely très bien mise en valeur dans une scénographie de Beaubourg toujours très travaillée.

Publié par Michaël le 16 février 2019

Très belle exposition, les œuvres sont variées et de très belle qualité.
La scénographie est réussie et bien menée.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !