Nous les Arbres

(6 votes et 6 avis)
Ajouter à mes favoris

Fondation Cartier pour l'art contemporain
261 boulevard Raspail 75014 Paris 14e

Art contemporain

Sous-Rubrique : Art contemporain
Date de début : 12 juillet 2019
Date de fin : 10 novembre 2019
Programmation : Tous les jours (sauf lundi, 1er janvier, 25 décembre) 11h-20h, nocturne mardi jsq 22h. Visite guidée (comprise dans le prix du billet) à 18h en semaine (dans la limite des places disponibles)
Tarifs : entrée 10,50€, tarif réduit 7€, gratuit -13 ans, mercredi : gratuit -18 ans.

Galerie

Description

Des artistes, botanistes et philosophes mettent ici en lumière le lien fort et intime qui les unit aux arbres. À travers leur parcours esthétique ou scientifique, ils s'intéressent à la beauté et à la richesse biologique de ces remarquables protagonistes du monde vivant que sont les arbres, aujourd’hui massivement menacés. Des dessins, peintures, photographies, films et installations d’artistes d’Amérique latine, d’Europe, des États-Unis et d'Iran - ainsi que de communautés indigènes et d'indiens de la forêt amazonienne - sont à découvrir.

Le parcours d'exposition déroule ici trois fils narratifs: la connaissance des arbres (de la botanique à la nouvelle biologie végétale), leur esthétique (de la contemplation naturaliste à la transposition onirique) et leur dévastation (du constat documentaire au témoignage artistique). Un parcours qui croise les réflexions d’artistes et de chercheurs, et prolonge l’exploration des questions écologiques et de la relation de l’homme à la nature ; thème récurrent dans la programmation de la Fondation Cartier.

Zoom

À l’écoute des questions écologiques et de la place de l’homme dans le monde vivant, la Fondation Cartier pour l’art contemporain met en vedette les arbres. L’exposition Nous les arbres les réhabilite enfin.

Un parcours bien ramifié

Dès l’entrée du bâtiment tout en verre conçu par Jean Nouvel, une pancarte attire le visiteur et rappelle que ces acteurs essentiels de notre monde vivant étaient là bien avant nous : la première forêt fossile connue date de 385 millions d’années et le monde végétal constitue 82,5 % de la biomasse terrestre. En comparaison, l’homme n’a guère plus de 300 000 ans d’existence et ne représente que 0,01 % de cette masse organique.

Le parcours est ensuite conçu pour nous émerveiller ou interpeller grâce à des œuvres d’artistes, de botanistes et de philosophes qui ont développé un lien aussi intime que puissant avec ces végétaux ligneux. Entre les encres sur papier des Paraguayens Marcos Ortiz ou Efacio Álvarez, la table-herbier du Brésilien Luiz Zerbini, les dessins du botaniste français Francis Hallé, les peintures de l’Iranien Salim Karami, les photographies du Sud-Américain Sebastián Mejía, cette très belle mise en lumière s’avère captivante. Sans oublier le film-documentaire Mon arbre de Raymond Depardon et Claudine Nougaret. Des hommes et des femmes y parlent d’un chêne, d’un platane ou encore d’un cèdre de leur village… avec émotion et comme d’un ami !

Des découvertes scientifiques pleines de sève

Longtemps sous-évalués par la biologie, méprisés et abattus sans discernement depuis l’Antiquité, les feuillus et les résineux gagnent depuis quelques décennies une reconnaissance largement méritée. Des scientifiques ont détecté chez eux : capacités sensorielles, aptitude à la communication, développement d’une mémoire, symbiose avec d’autres espèces et influence sur le climat.

Figure majeure de l’exposition, le neurobiologiste italien Stefano Mancuso s’exprime dans une vidéo passionnante. Ce pionnier de la nouvelle biologie végétale estime que les plantes communiquent entre elles, sont plus sensibles que les animaux et qu’elles devraient recouvrir 100 % de la surface des villes. De son côté, Francis Hallé a même recensé une centaine d’espèces d’arbres ayant des comportements proches de la « timidité ». Ils maintiennent entre eux une distance qui pourrait être un moyen de laisser passer la lumière et d’éviter les maladies contagieuses.

Riche de 180 œuvres, cette expo réussit le pari de faire changer notre regard sur ces vénérables protagonistes de notre planète et incite magistralement à les respecter.

Christine Hiquet

Fondation Cartier pour l'art contemporain

Adresse : 261 boulevard Raspail 75014 Paris 14e
Métro : Raspail (4/6)
Site web : www.fondationcartier.com

6 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Sandra le 14 septembre 2019

Belle exposition en lien avec l'actualité. La visite se fait avec ou sans le très beau guide du visiteur. Point positif, les enfants ont aussi leur petit guide.
Un large choix de livres à la librairie pour petits et grands.
Un petit bémol concernant les différents films...

Publié par SYLVESTRE le 4 septembre 2019

Hélas ! Rien d’artistique dans cette exposition. On pense à Giuseppe Penone ou Eva Jospin et tant d’artistes qui ont su rendre vivant leur amour des arbres. Cette exposition se veut didactique, elle l’est peu. Déception pour un lieu aussi prestigieux que la Fondation Cartier.

Publié par abrioux le 3 septembre 2019

Belle exposition, mais qui laisse sur sa faim. La scénographie est à revoir et le (très luxueux) "guide du visiteur" distribué à l'entrée désoriente plus qu'il n'oriente !
Lisez "La Vie Secrète des Arbres" de Peter Wohlleben !

Publié par Malo le 31 août 2019

Quelques très beaux tableaux (Luiz Zerbini, Cássio Vasconcellos) et dessins (du botaniste Francis Hallé), et un bel état d’esprit général.

Publié par Amerita le 26 juillet 2019

J'ai été un peu déçue. J'ai trouvé l'expo un peu "désordonnée". Les œuvres apparaissaient sans lien entre les unes et les autres.

Publié par Kalliopi le 18 juillet 2019

Très belle exposition avec une dimension créative, artistique, émotive et botanique. Dommage que les arbres d'Afrique centrale n'apparaissent pas. Très beau documentaire de Depardon.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...