Pascal Maitre, Seulement humains

  • Pascal Maitre, Seulement humains 4.0 1 1 Note des offinautes :
    (1 vote et 1 avis)


    Consulter tous les avis ou Donnez votre avis
  • Après plus de quarante ans et des centaines de reportages, sans parler de nombreuses expositions et de plusieurs livres et prix, Pascal Maitre continue d’arpenter la planète sans relâche. Pour la première fois, il fait un point sur sa longue carrière : 150 photos regroupées par zone géographique, dix au total, dont six consacrées à l’Afrique, son continent d’adoption.


  • Lieu : Grande Arche de La Défense
    Sous-Rubrique : Photographie
  • Date de début : 7 juillet 2018
  • Date de fin : 11 octobre 2018
  • Voir les horaires et tarifs
  • Partager l'évènement :

Il y a 1 avis sur Pascal Maitre, Seulement humains


Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs. Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.


4/ 5
, 18 juillet 2018
Un panorama édifiant du travail de Pascal Maitre sur plusieurs décennies. On voyage beaucoup et on s'interroge tout autant sur ce monde qui recèle tant de beautés et à la fois tant d'atrocités.

Horaires et tarifs

  Date de début : 7 juillet 2018   Date de fin : 11 octobre 2018
  • Tarifs : entrée 15€ tarif réduit de 7 à 12€. Gratuit moins de 6 ans.

Grande Arche de La Défense

  • Adresse : Parvis de La Défense 92800 La Défense
  • Métro : La Défense - Grande Arche (1)

Comment s'y rendre ?

Pascal Maitre, Seulement humains à l'Arche du Photojournalisme Afghanistan, 1998. Le commandant Massoud se repose après avoir mené une attaque pour reprendre la ville de Taloqan qui venait d’être occupée par les talibans suite à la rupture d’un cessez-le-feu. Colombie, 1991. Des combattants de l’ELN, guérilla guévariste et alliée à cette époque aux Farc, se sont noirci le corps afin de pouvoir se camoufler dans la jungle de la région du Cauca pour attaquer les militaires colombiens. Kinshasa, République démocratique du Congo, 2012. L’un des carrefours les plus animés de la capitale congolaise, ville tentaculaire et anarchique où vivent plus de 10 millions de Kinois. Pascal Maitre
James Nachtwey, Memoria
Maison européenne de la photographie
Willy Ronis par Willy Ronis
Pavillon Carré de Baudouin
Terres de riz
Musée Guimet
Trouer l'opacité
Maison Robert Doisneau
Icônes de Mai 68
Bibliothèque nationale de France - site François-Mitterrand