Japon - Japonismes (1867-2018)

  • Japon - Japonismes (1867-2018) 2.8 6 6 Note des offinautes :
    (6 votes et 6 avis)


    Consulter tous les avis ou Donnez votre avis
  • Le musée des Arts Décoratifs met en lumière les influences artistiques réciproques entre la France et le Japon, depuis la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours. Le musée présente ainsi la richesse de ses collections d’art japonais anciennes mises en regard avec les créations occidentales japonistes. La création contemporaine est également au cœur du parcours, qui s’articule autour de cinq thèmes : les acteurs de la découverte, la nature, le temps, le mouvement et l’innovation.

  • Date de début : 15 novembre 2018
  • Date de fin : 3 mars 2019
  • Voir les horaires et tarifs
  • Partager l'évènement :

Il y a 6 avis sur Japon - Japonismes (1867-2018)


Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.


5/ 5
, 2 mars 2019
De très beaux objets de tout genre, grande exposition. J' ai passé un très bon moment. Dommage pour le peu d explications. Mais cela vaut la peine de la voir.
2/ 5
, 24 février 2019
Ah quelle déception ! On se trouve dans un parcours du combattant.
Les œuvres ne sont signalées par des indications car on doit prendre une feuille pour s'y retrouver.
Dommage piètre expérience.
2/ 5
, 2 janvier 2019
pietre exposition ! des accumulations d objets, des décors minables,d une laideur épouvantable. un classement sans intéret. un dédale sans queue ni tête. pourtant , de loin en loin des objets somptueux. grand grand raté, désolant.
2/ 5
, 30 décembre 2018
Je me faisais une joie de cette exposition. Grande déception. Trop d’objets tuent l’objet. Pourtant énormément de très belles pièces très peu mises en valeurs. Pas de chronologie que des thèmes assemblés de manière décousue. Pas de scénographie inspirée, pas de fil conducteur. Le musée de la publicité investi pour l’occasion existe à peine. Ses magnifiques volumes ne parviennent pas à servir d’écrin aux créations fantasques de Comme des Garçons .
3/ 5
, 25 novembre 2018
Lumiere sombre, descriptions des objets exposés très carente ... dommage car l'atmosphère créé par les objets est agréable mais on sort avec un peu de confusion ...
3/ 5
, 21 novembre 2018
Peut-être a t’on été habitué à de très belles expositions au MAD, celle ci dénote un peu, la scénographie est basique et les objets ne sont pas forcément mis en valeur, les lumières ne sont pas géniales, la profusion d’objets rend le tout brouillon, c’est vraiment dommage car il y a vraiment de superbes pièces, qu’il faut venir voir. La fin de l’exposition est plus agréable.

Horaires et tarifs

  Date de début : 15 novembre 2018   Date de fin : 3 mars 2019
  • Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé.

MAD Musée des Arts Décoratifs

  • Adresse : 107 rue de Rivoli 75001 Paris 1er
  • Métro : Palais Royal - Musée du Louvre (1/7)
  • Site web :

Comment s'y rendre ?

Eugène Ogé — Affiche « Thé Lombart » Importation Directe Paris, 1901. Émile Gallé — Vase « La Carpe » Nancy, 1878, Verre bleuté, dit « clair de lune », soufflé-moulé et émaillé. Katsushika Hokusai « Contemplation du coucher de soleil sur le pont Ryogoku depuis la digue d’Onmaya », Japon, vers 1830-1831, Estampe, impression a la planche de bois, encre et couleurs sur papier. Machi Shunso — « Les blanches nuées voguent sans fin » (vers chinois), Paravent à deux feuilles Japon, 1981. Comme des Garçons Par Rei Kawakubo — Ensemble veste et jupe Automne-hiver 2016 Façonné de nylon et toile nylon imprimée.
Isidore Isou
Centre Georges-Pompidou
Van Gogh, La nuit étoilée
La Halle
Guerre & Paix : Clemenceau vu par la caricature (1915-1919)
Musée Clemenceau
Chicago : foyer d'art brut
Halle Saint-Pierre
Les Nabis et le décor
Musée du Luxembourg