Junk Head

De Takahide Hori (2017)
Cinémas Animation 1h40

Réalisation : Takahide Hori
Genre : Animation
Nationalité : Japon
Durée : 1h40
Année de réalisation : 2017
Date de sortie : 18 mai 2022
Distributeur : UFO Distribution

Interdit - de 12 ans

Présentation

L’humanité a réussi à atteindre une quasi immortalité. Mais à force de manipulations génétiques, elle a perdu la faculté de procréer, et décline inexorablement. En mission pour percer les secrets de la reproduction, Parton est envoyé dans la ville souterraine, où vivent des clones mutants prêts à se rebeller contre leurs créateurs…

Junk Head est un film d'animation en volume (stop motion) réalisé entièrement par un seul homme, Takahide Hori. Le cinéaste, dont c'est le premier long-métrage, a mis sept ans à tourner les 140 000 images de son projet. « Le plus gros défi était de garder ma détermination malgré la solitude. Mais l’animation image par image permet chaque jour de réaliser quelques secondes d’images, et à la fin de la journée on a la joie de voir les personnages prendre vie pour quelques secondes. » À l'origine, Junk Head est un court-métrage du même réalisateur diffusé sur internet en 2013, après quatre ans de travail, qui a remporté le Prix du Meilleur Film d’Animation au Festival de Clermont-Ferrand la même année.

Casting

Junk Head : la critique

Dans un lointain futur, d'étranges créatures peuplent les tréfonds de la Terre, où gît peut-être le secret, perdu pour les hommes, de la reproduction... Takahide Hori signe un film de science-fiction en stop-motion d'une liberté réjouissante.

Dans un monde à venir, les hommes ont percé le secret de la vie éternelle, mais ont perdu celui de la reproduction. Un certain Parton est envoyé dans une gigantesque cité souterraine où se cacherait un mystérieux arbre de vie... Voilà ce qu'en quelques mots, certes impropres à évoquer le foisonnement des péripéties qui vont suivre, se propose de raconter cet extravagant Junk Head. Sombre et apocalyptique, le film n'en est pas moins traversé de traits d'humour. Saturé de machines diverses et variées, de visions futuristes et de sonorités technoïdes, il n'en donne pas moins une place de premier plan à l'organique, en convoquant tout un bestiaire de créatures hybrides et/ou monstrueuses, jusqu'à orchestrer, çà et là, un bref et très partiel retour de l'humain. Surtout, le résultat final, qu'on devine être le produit d'un travail acharné de l'animation en volume – rien à voir ici, toutefois, avec certains fleurons du genre, Wallace & Gromit ou Fantastic Mr. Fox ! – est aussi maîtrisé que joyeusement bricolé, impressionnant que personnel. Rarement aura-t-on eu le sentiment, dans un long métrage d'animation, qui nécessite a priori le concours d'une foule de collaborateurs, que tout ce qui est à l'écran émane de la vision d'un seul auteur.

Le film d'un seul homme (ou presque)

L'auteur en question, c'est Takahide Hori, qui, presque 10 ans après avoir signé un court-métrage du même nom, lui donne ici une suite long format. Partout au générique ou presque, il s'assure un contrôle absolu sur sa création, qu'on sent nourrie d'une obsession confinant à la maladie. Un tel foisonnement, une telle générosité, pourraient s'avérer épuisants. Il n'en est rien, tant le film fait feu de tout bois pour s'assurer de ne pas lasser son public et s'engager à chaque nouvelle scène dans une direction inédite. Le résultat final évoque un long cauchemar halluciné, qui ne recule devant aucune extravagance formelle et s'autorise toutes les libertés, mêmes les plus sanglantes et scabreuses. Si le film n'est donc pas à mettre devant tous les yeux, il est en revanche à recommander aux amateurs de sensations fortes, et plus encore aux amoureux de cinéma d'animation fatigués par les productions par trop lissées et policées.

Derniers avis

Avis publié par Mathilde le 17 mai 2022

Super film, très ambitieux considérant la très petite équipe qui a constitué le film, l'animation est géniale avec des mouvements de caméras encore jamais vu en stop motion, à voir absolument pour les fans d'animation ou de science fiction !

Paris 5
Studio Galande Béruchet
42 rue Galande
Paris 5e
VO
13:55
Paris 10
L'Archipel
17 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
20:00
Paris 13
MK2 Bibliothèque
128 avenue de France
Paris 13e
VO
22:10
Banlieue 93
Louis-Daquin
16 mail Debré-Berhan, pl. Gabriel Péri
93150 Le Blanc-Mesnil
VO
20:45
Banlieue 94
3 Cinés Robespierre
19 avenue Maximilien-Robespierre
94400 Vitry-sur-Seine
VO
14:00
Paris 10
L'Archipel
17 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
18:20
Paris 13
MK2 Bibliothèque
128 avenue de France
Paris 13e
VO
22:10
Banlieue 93
Louis-Daquin
16 mail Debré-Berhan, pl. Gabriel Péri
93150 Le Blanc-Mesnil
VO
18:35
Banlieue 94
3 Cinés Robespierre
19 avenue Maximilien-Robespierre
94400 Vitry-sur-Seine
VO
20:15

1 avis sur Junk Head

Avis publié par Mathilde le 17 mai 2022

Super film, très ambitieux considérant la très petite équipe qui a constitué le film, l'animation est géniale avec des mouvements de caméras encore jamais vu en stop motion, à voir absolument pour les fans d'animation ou de science fiction !

Donner mon avis sur Junk Head

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux