Les Hirondelles de Kaboul

De Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec (2019)
Cinémas Animation 1h20

Réalisation : Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec
Principaux artistes : Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass
Genre : Animation
Nationalité : France
Durée : 1h20
Année de réalisation : 2019
Date de sortie : 4 septembre 2019

Présentation

À Kaboul, à la fin des années 1990, le règne des talibans a plongé la société locale dans l’obscurantisme. L'université est dévastée et la musique interdite. Des lapidations ont lieu en pleine rue, ainsi que des exécutions publiques dans le stade national en ouverture des matchs de football. Les femmes, dissimulées sous le tchadri, ne peuvent marcher seules dans la rue. C'est dans ce contexte dangereux et désespérant que Mohsen et Zunaira, des enseignants sans emploi, tentent de s'aimer. Un accident mortel envoie Zunaira dans la prison où travaille Atiq, un ancien moudjahid.

Les Hirondelles de Kaboul marque la première incursion de Zabou Breitman dans le cinéma d’animation. Sa partenaire Éléa Gobbé-Mévellec avait travaillé en tant qu’animatrice sur de nombreux succès comme Ernest et Célestine et Avril et le monde truqué. Créées à partir du jeu des acteurs, les aquarelles permettent d’apaiser la violence des faits relatés et de montrer l’insoutenable. Les Hirondelles de Kaboul a été sacré meilleur film au Festival du Film Francophone d’Angoulême le 25 août 2019.

Casting

Derniers avis

Avis publié par Remy le 13 septembre 2019

Malgré la brutalité inouïe des talibans à Kaboul,
Malgré la férocité des petits chefs dépravés mais surpuissants,
Malgré la suppression de tout ce qui peut créer de la joie en Afghanistan,
Certains accompagnés de jeunes femmes courageuses, les hirondelles, survivent et parviennent à redonner un peu d'espoir.
Le graphisme du film d'animation est inspiré de peintures en aquarelle donnant beaucoup de la légèreté à cet univers si lourd, si oppressant et si bête.
C'est absolument magnifique.

1 avis sur Les Hirondelles de Kaboul

Avis publié par Remy le 13 septembre 2019

Malgré la brutalité inouïe des talibans à Kaboul,
Malgré la férocité des petits chefs dépravés mais surpuissants,
Malgré la suppression de tout ce qui peut créer de la joie en Afghanistan,
Certains accompagnés de jeunes femmes courageuses, les hirondelles, survivent et parviennent à redonner un peu d'espoir.
Le graphisme du film d'animation est inspiré de peintures en aquarelle donnant beaucoup de la légèreté à cet univers si lourd, si oppressant et si bête.
C'est absolument magnifique.

Donner mon avis sur Les Hirondelles de Kaboul

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux