L'Officiel des spectacles est disponible chaque mercredi dans les kiosques et librairies • • •
Parasite, affiche

Parasite

Policier / Espionnage 2h12

Distribution : Song Kang-Ho (Ki-taek) , Cho Yeo-Jeong (Yeon-Kyo) , So-Dam Park (Ki-jung) , Hyae Jin Chang (Chung-Sook) , Jung Hyeon-jun (Da-Song) , Sun-kyun Lee (Mr. Park) , Woo-sik Choi (Ki-Woo) , Jeong-eun Lee (Moon-Gwang)

Titre original : Gisaengchung
Nationalité : Corée du Sud
Genre : Thriller
Réalisateur : Bong Joon-ho
Techniciens : Bong Joon-ho (Scénariste) , Jeong Jae-il (Compositeur) , Kim Dae-hwan (Scénariste) , Han Jin-won (Scénariste)
Durée : 2h12
Date de sortie : 05/06/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 05/06/2019

Galerie : photos & vidéos

On vient de couper le téléphone dans la maison de Ki-taek. Dans une extrême précarité, la famille profite du wifi de ses riches voisins. Elle compte sur Ki-woo, le fils aîné, pour apporter de l'argent. La sœur de celui-ci lui fabrique un faux diplôme universitaire qu'il pourra montrer à Madame Park qui est à la recherche d'un professeur d'anglais pour sa fille. Le jeune homme est alors invité dans sa luxueuse maison. Madame Park assiste au premier cours et lui montre les lieux, et surtout les peintures de son fils. Elle lui laisse entendre qu'elle recherche un nouveau professeur de dessin. Ki-woo songe alors à l'arnaque parfaite.

Après sa parenthèse hors de la Corée du Sud (Okja, 2017), Bong Joon-ho revient dans son pays natal pour en écrire une nouvelle satire avec Parasite. Il y dirige Song Kang-ho, son acteur fétiche déjà vu dans Memories of Murder, The Host ou encore Snowpiercer, le Transperceneige. Présenté au dernier Festival de Cannes, Parasite a remporté le Prix de l’AFCAE ainsi que la Palme d’Or, à l’unanimité du jury présidé par Alejandro González Iňarritu.

17 avis sur Parasite

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Avis publié par Guillaume le 6 février 2020

Excellent film, parmi les meilleurs de la décennie.

Avis publié par kerriel le 29 novembre 2019

Film fabuleux, à regarder les yeux grands ouverts et a méditer après.
Un mélange de Tarantino et le film Sale temps à l’hôtel royal.

Avis publié par nathalie le 24 août 2019

Très partagée... très parlant sur la condition humaine, des nantis méprisants d'une manière si naturelle qu'elle passerait presque pour de la naïveté et des miséreux dépeints comme définitivement amputés de tout sens des valeurs. Je sais que la misère peut conduire à des états de rage, de dégoût, néanmoins j'ai été profondément dérangée par cette représentation poussée à l'extrême des extrémités où la pauvreté peut conduire l'humain car on voit souvent chez ceux qui ont le plus souffert des qualités que nombre de personnes plus avantagées n'auront jamais, le courage mais aussi le partage.
Bref... Je ne sais pas trop expliquer mon sentiment mais disons que ce film aurait pu être plus court et les personnages plus nuancés.

Avis publié par emmanuel le 2 août 2019

must seen

Avis publié par lola le 29 juillet 2019

un mélange des bonnes de jean genet, de film comique japonais des annees 60, de comedia del'arte, super bien ficelé. Rythmé, poétique, triste et joyeux. Excellent.

Avis publié par Philippe le 24 juin 2019

Un film puissant mais qui déroule une intrigue un peu cousue de fil blanc qui se développe jusqu'à un dénouement un peu foireux. Je partage certaines critiques mais je n'hésite pas sur les 4 étoiles.

Avis publié par Dominique le 22 juin 2019

Quel film !! A ne manquer sous aucun prétexte, que vous soyez cinéphile ou pas. Maestria de la réalisation, subtilité du scénario, regard acerbe et néanmoins un humour noir qui rappelle la démesure des grandes comédies à l’italienne. Des acteurs formidables. Bref, un film marquant.

Avis publié par claude michaux le 21 juin 2019

Film qui démarre très fort jusqu'au retour inopiné de la domestique. A partir de là, le film perd toute crédibilité, devient un banal film d'horreur sans grand intérêt. On a mieux vu à Cannes, mais les décisions du jury sont parfois incompréhensibles.

Avis publié par McVities le 19 juin 2019

Arrêtez de tout spoiler s'il vous plaît ! Je comprends bien que ce film ait suscité autant d'éloges, mais c'est dommage de tout dévoiler.
Vu samedi dernier dans une salle de la banlieue cossue des Yvelines (Le Vésinet..).
Salle pleine à craquer d'ailleurs.
Film qui m'a rappelé certains passages de Chabrol, Ozon, mais aussi Kubrick ! Et qui fera sans doute grincer bien des dents.
J'avais volontairement évité commentaires, bandes annonces, tout, mais j'allais voir ce film en confiance car j'avais adoré Snowpiercer avec un Chris Evans pour une fois à son avantage en beau brun et Okja m'avait bien plu également, avec sa dénonciation de l'élevage intensif.
Palme méritée !

Avis publié par Sylvie le 17 juin 2019

Mourrad, votre analyse est bien vue. Le titre du film est excellent : "Parasite". qualificatif qui se conçoit des deux côtés : Les pauvres, certes , mais les riches désœuvrés aussi.

Avis publié par Thomas le 15 juin 2019

Bonne histoire, bonne mise en scène et utilisation de l’espace !

Avis publié par Jack Sparrow le 13 juin 2019

Wouh, j’ai été mal à l’aise tout en adorant le film.

Moi, aussi, étant d’un milieu pauvre originellement, je me suis dit, c’est pas possible, ceux qui ont écrit le scénario ont fait des études de sociologie, de science politique, car c’est réel, beaucoup de pauvres marchent sur les autres pauvres pour obtenir les faveurs des plus riches.

Les magouilles des pauvres, je les ai connues de mes parents que j’ai vomis, au point ou à 18 ans je me suis casé et je ne les ai plus jamais revus de ma vie.

Actuellement on le voit avec les parties ségrégationnistes en France qui pour parvenir au pouvoir incitent à la haine envers les plus pauvres et ça marche.

Ce n’est pas un film lent, gnangnan, c’est hyperdynamique, super bien filmé, beaucoup de personnes issues des milieux défavorisés vont reconnaitre leur milieu et être mal à l’aise, gêné.

Avis publié par Christophe le 12 juin 2019

J'ai bien aimé, mais j'en attendais plus : le film manque d'émotion (son ton ironique le rend un peu froid, on reste distant des protagonistes), par contre l'histoire est intéressante, l'interprétation et la photo réussies. Loin d'être ce qui m'a le plus plu du ciné coréen de ces dernières années, le film mérite tout de même le coup d'oeil.

Avis publié par Mourad le 12 juin 2019

Moi qui viens d’un milieu ultra pauvre, mais qui ai réussi à faire des études universitaires, j’ai adoré ce film.

Ce film n’est pas pour la bourgeoisie, un film plan-plan habituel et cucul la praline.
Les pauvres qui ont fait des études se devraient de le voir.

Ce film dénonce avec brio la violence sociale de tous les milieux.
Il monte, il monte, il monte en puissance pour atteindre l’apothéose et la violence absolue.

Des pauvres qui se marchent dessus pour obtenir les restes que leur laissent les plus riches.
Les riches qui marchent sur les pauvres, les méprisent, les humilient et trouvent que les pauvres ont une odeur spécifique.

Des riches à qui ils arrivent des trucs banals, sans importance, nombriliste, mais qui devient l’objet de toute l’attention et dont ils veulent que tout le monde se soucie, même quand devant eux une personne pauvre est poignardée et perd son sang, il n’y a que leurs petits bobos qui comptent.

La symbolique de la maison comme de la société et l’escalier comme ascenseur social, c’est brillant, du génie. Les riches dans la maison ultrachic remplie de nourriture, les pauvres, non pas dans la cave, mais au sous-sol.

Les escaliers à monter devenant l’ascenseur social et la seule chose que cherchent les pauvres, c’est de les monter ses escaliers quittent à s’entretuer. Cela se passe sous le nez, dans la maison des riches qui ne voient rien, ou s’en foutent, la seule chose qu’ils veulent ce que quelqu’un monte, qui que ce soit, mais pour les servir.

Malgré toute cette violence, la boucle est bouclée, car au final, le pauvre rêve de devenir riche pour remonter les marches, malgré toute la violence qu’il a subie, il ne cherche pas à casser le cercle vicieux, il continue à jouer au rythme, sur la musique des riches.

C’est un film en 3 parties. La première une comédie grinçante, un jeu de chaises musicales, puis cela devient un film policier, pour devenir un film de violence. Cela va crescendo.

C’est extraordinairement bien filmé, des ralentis exceptionnels et d’une immense beauté, film rythmé, une mise en scène magistrale.

Et entendre la véritable voix des acteurs m’a permis de déterminer s’ils jouaient bien ou non, c’est l’avantage de la VO, car ce sont eux qui font le travail et dont de la crédibilité ou non.

Film pour les pauvres ou ceux qui s’en forcent même avec difficulté, mais qui réfléchissent à ce que les rich

Avis publié par Remy le 9 juin 2019

Depuis longtemps je n’avais pas vu une telle unanimité de critiques extrêmement positives des journaux les plus contestataires du « système » à ceux beaucoup plus conservateurs qui ont noté ce film comme un vrai chef d’œuvre. Et puis le jury du festival de Cannes lui a attribué la Palme d’or...c’est dire : aucun risque de déception alors.
Je n’ai pas mis en doute leurs analyses et je me suis dit que j’allais avoir la révélation de ma vie...

1ere déception : Le film à Paris n’est proposé qu’en VO, or 1er mauvais point: je déteste voir un film dont j’ignore totalement la langue. À part « KansaAmnida » qui veut dire « merci » cette langue coréenne m’est totalement étrangère. Et passer le film à lire les sous-titres est une épreuve que je n'aime pas, d’autant qu’en France nous avons d’excellents doubleurs.
Mais chez nos plus grands distributeurs français il semble que tout le monde parle coréen...

2eme déception : Le scénario
Très simple : les gentils pauvres désœuvrés vont se taper l’incruste chez les idiots de jeunes riches, en usant de stratagèmes assez border-line; et ces imbéciles de jeunes riches vont tomber dans le panneau. Mais les gentils pauvres vont bien évidemment découvrir que tout n’est pas si simple....Ooooook !

Une belle réussite tout de même: les acteurs qui sont tous excellents et la réalisation, les prises vues, la photo est également très belle. C’est vrai.
Et puis plusieurs passages sont vraiment assez drôles, on frise l’humour façon « fais pas ci, fais pas ça », en mieux. Mais quand cela vire au gore : là moi j’ai été assez surpris et pour tout dire déçu. J’attendais désespérément mieux, ou plus fin tous les cas. Même si la toute fin esquisse cela.

En réalité, tout ce film m’a mis assez mal à l’aise, car on se doute bien que la belle arnaque va mal tourner. Mais globalement à cet égard le suspens est assez bien mené.

Conclusion : parler d’immense chef d’œuvre pour ce film PARASITE, c’est franchement assez exagéré. Un bon film oui. C’est sûr. Assez amusant. Mais pas un « chef d’œuvre ».

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !