Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •

Dans un jardin qu'on dirait éternel

(5 votes et 5 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 1h40

Titre original : Nichinichi Kore Kôjitsu
Nationalité : Japon
Genre : Drame
Réalisateur : Tatsushi Ohmori
Techniciens : Tatsushi Ohmori (Scénariste) , Hiroko Sebu (Compositeur) , Noriko Morishita (Scenario original)
Durée : 1h40
Date de sortie : 26/08/2020
Année de réalisation : 2018
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 26/08/2020

Galerie : photos & vidéos

Noriko et Michiko viennent de terminer leurs études. Ils ne savent pas encore très bien quelle carrière embrasser. En attendant qu'elles se décident, leurs parents les poussent à étudier la cérémonie du thé. Noriko traîne des pieds pour se rendre dans une petite maison traditionnelle de Yokohama où officie Madame Takeda, son exigeante professeure. Contre toute attente, la jeune femme est vite fascinée par cet art séculaire. Michiko, quant à elle, n'est pas du tout séduite et a décidé faire ce que bon lui semble.

5 avis sur Dans un jardin qu'on dirait éternel

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Clara le 14 septembre 2020

On va jouer les rabats joies, mais une succession de plans qui illustrent une voix off. est ce que c'est du cinéma ? On apprend que la cérémonie du thé au Japon tient la place d'un mélange de psychanalyse et de prière en Occident. Que la vie au Japon n'est pas folichonne quand on est une femme. Le photographe est trés bon pour photographier les rakus, les plantes, la pierre, l'eau; pour le reste pas beaucoup de nuances ni d'interet de sa part, tout est pareil. On ne comprend pas bien pourquoi la bande son est au piano .. C'est gentil..

Publié par Matthieu le 5 septembre 2020

Un film réel sur la philosophie de la cérémonie du thé.

Publié par Remy le 28 août 2020

« Je restais immobile, tendu, quand j'entendis soudain :
- Rien ne disparaît si l'on accroche une calligraphie portant le nom « Néant», alors que si c'est le mot « mort », tout s'annihile : Le néant n'anéantit rien , c’est la mort qui abolit tout».
Je reconnus la voix basse et grave de Maître Rikyiu... »

Si vous avez aimé ce passage tiré du très célèbre livre « LE MAÎTRE DE THE » de Yasushi INOUE vous aimerez le film DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ÉTERNEL.
Tout n’y est pas parfait, comme toute vie est forcément imparfaite, mais la poésie y est absolument sublime.
Par ce film également didactique, on comprend mieux la réactique intellectuelle et societale japonaise, si particulière car absolument unique au monde.
On retrouve avec un ultime grand plaisir l’actrice Kiki KIRIN que j’avais trouvée sublime dans LES DÉLICES DE TOKYO.
Quant à la jeune Haru Kuroki elle caractérise à la perfection et par le biais de cette fameuse cérémonie du thé, toute la sublime beauté extérieure et intérieure de son propre personnage : Noriko.
Ce film est un petit chef d’œuvre.

Publié par Salles-cinema.com le 26 août 2020

Un film doux et sensible qui rend hommage - rarissime de nos jours - à la lenteur et au temps qui passe. L'actrice Kirin Kiki dont c'est le dernier rôle est émouvante.

Publié par sonia le 25 août 2020

Subtil et vivifiant comme un bon thé.
De beaux portraits de femmes et un tableau sans fard de la condition féminine qui a peu évolué depuis Ozu.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !