Diego Maradona, affiche

Diego Maradona

Divers 2h00

Nationalité : Royaume-Uni
Genre : Documentaire
Réalisateur : Asif Kapadia
Techniciens : Antonio Pinto (Compositeur)
Durée : 2h00
Date de sortie : 31/07/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 31/07/2019

Galerie

Description

Le 5 juillet 1984, Diego Maradona est intégré à l'équipe de Naples pour un montant qui établit un nouveau record du monde. Pendant sept ans, il fait des étincelles sur le terrain. Le footballeur le plus mythique de la planète est comme un poisson dans l'eau dans la ville vibrante mais gangrénée par la corruption. S'il enchaîne les exploits sportifs, Maradona se laisse étourdir par le succès et accumule les frasques.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par quol le 31 juillet 2019

Asif Kapadia a pioché dans 500 heures d'archives inédites du joueur pour
réaliser un magnifique documentaire sur les années napolitaines de l'icône argentine.

Dernier dribble d'un virtuose du ballon rond ?

À 58 ans Diego Maradona entraîne les Dorados une improbable équipe de deuxième division au Mexique. L'ancienne star du foot argentin n'a pas souhaité venir défendre à Cannes le film qui lui est consacré. Raison invoquée : le qualificatif  « tricheur » imprimé en gros caractères sur l'affiche du film, même s'il était associé aux trois autres mots « rebelle, héros, Dieu »... Pourtant, 11 ans après le film de Kusturica, Asif Kapadia a concocté un film passionnant sur ce fascinant joueur de légende qui a payé cher sa célébrité, égratignée lors de son passage à Naples. Vous serez emballé, que vous soyez un néophyte du ballon rond ou un fan de foot. Car Asif Kapadia sait faire les films sur les destins brisés. Auteur de Senna (2010) sur le coureur de F1 et Amy (2015) sur Amy Winehouse, il récidive brillamment avec Diego Maradona, un véritable documentaire, très bien construit  à partir d'images d'archives accompagnées de témoignages en off, du footballeur et des témoins de l'époque. Sans que leur visage n'apparaisse à l'écran. Et le grain parfois usé de séquences souvent inédites participe à leur sincérité et à leur authenticité. 

Tranche napolitaine 

L’un des atouts principaux de ce documentaire est de s'intéresser presque uniquement à la « tranche » napolitaine de la vie de Diego. Autre intérêt majeur, Asif Kapsadia nous plonge dans l'intimité de l'idole avec des images spontanées à l'entraînement, dans les vestiaires de San Paolo, en convoi à toute vitesse, chemise ouverte et chaîne en or. Il nous embarque littéralement avec les potes voyous de Diego, les filles qui tournent autour de lui, l'épouse fidèle mais humiliée, la cocaïne. Car la Camorra n'est jamais bien loin dans ce Naples du Sud, rejeté par le Nord ; elle escorte l'ascension presque divine du joueur qui fût même immortalisé sur les murs de Naples aux côtés de la Madone ! Cela se joue pourtant bien à hauteur d'homme et sur fond de Disco Mix italien tel ce « Delorean Dynamite » de Toll Terje. C'est peut-êre long (2h10) mais attachant, éclatant, émouvant ! Le « Pibe de Oro » jongle entre gloire et décadence. Le Napoli et les tifosis le lâcheront, il se vengera en éliminant l'Italie en Coupe

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !