Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •

Ema

(3 votes et 3 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 1h42

Nationalité : Chili
Genre : Drame
Réalisateur : Pablo Larraín
Techniciens : Guillermo Calderón (Scénariste) , Nicolas Jaar (Compositeur) , Estefania Larrain (Chef décorateur) , Sergio Armstrong (Directeur artistique) , Alejandro Moreno (Scénariste)
Durée : 1h42
Date de sortie : 02/09/2020
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 02/09/2020

Galerie : photos & vidéos

Ema est désespérée. Avec son mari Gastón, elle a rendu l’enfant qu’ils avaient adopté aux services sociaux. Une situation qui a fragilisé le couple qui était pourtant très uni. Leur vie, c’est d’être ensemble en permanence. Elle est danseuse, il est chorégraphe de la compagnie. Cette vie commune, malgré l’amour pur qui les lie, aura eu raison d’eux. Ils s’aiment mais se détestent aussi. Il n’hésitent pas à se dire les pires horreurs l’un à l’autre. Cet enfant, ça les rapprochait, ça les déchire.

Le réalisateur Pablo Larraín (No, Neruda, Jackie) estime que si "l’adoption est une des choses les plus généreuses qu’une personne peut faire", celle-ci est souvent "idéalisée" et les parents traversent beaucoup de situations problématiques pouvant traumatiser l'enfant. Le film a reçu plusieurs nominations à la Mostra de Venise 2019.

3 avis sur Ema

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Jacques LEMAITRE le 9 septembre 2020

Bon, il faut le dire... c'est pas bon du tout!
Raté, ennuyeux, voir incompréhensible..
J'aime pas descendre un film, mais Pablo Larrain nous avait habitué à un autre style de cinéma, avec une certaine ampleur et au ton lyrique plus "enflammé" (quoique là, c'est d'à propos !)
Vous pouvez y aller pour les scènes de chorégraphie au mieux, sur une musique infernale et tapageuse.. bref, c'est l'exemple parfait de ce qu'il ne faut pas faire au cinéma !

Publié par Priscille le 7 septembre 2020

Avec ses gros sabots, Larrain finit en happy end de familles (2) recomposées ou même enfin composées. Ouf, après 2h de prétendue chorégraphie, plutôt de l'aerobic athlétique, bravo à l'héroine, de recherches esthétiques dans des ébats saphiques ou inter sexes (quelle audace), on sort heureux de marcher sur des trottoirs parisiens si familiers. Faute d'un sujet, tel Neruda, qui pouvait tenter de cacher la vacuité du propos, passons notre chemin.

Publié par G. Holt le 3 septembre 2020

Pas conseillé à tout le monde mais plutôt à ceux qui sont envoûtés par les images.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !