La Passagère

De Andrzej Munk, Witold Lesiewicz (1963)
Cinémas Drame 1h02 Réédition

Réalisation : Andrzej Munk, Witold Lesiewicz
Principaux artistes : Anna Ciepielewska, Aleksandra Slaska, Jan Kreczmar, Marek Walczewski
Genre : Drame
Titre original : Pasażerka
Nationalité : Pologne
Durée : 1h02
Année de production : 1963
Date de sortie (ou ressortie) : 25 janvier 2023
Distributeur : Malavida

Présentation

Liza subit un choc, quand, lors d'une croisière en compagnie de son mari, elle croit reconnaître parmi les passagers une jeune femme, Marta, ex-détenue du camp d'Auschwitz où elle était surveillante SS. Liza, dont le mari ignore cette partie de sa vie, se souvient de son passé terrifiant. Ce sont d'abord des fragments qu'elle arrange afin de construire un récit dans le but de se justifier, mais peu à peu la véritable histoire se reconstitue.

Cinéaste majeur de la Nouvelle Vague polonaise, Andrzej Munk s'est distingué par sa vision ironique du mode de vie du pays. La Passagère est le dernier long-métrage de sa courte carrière, le réalisateur décède d'un accident de voiture à 41 ans pendant le tournage du film. Ce dernier verra quand même le jour grâce à ses collaborateurs qui reprendront la production de l'œuvre deux ans après la disparition du cinéaste. La Passagère ressort en salle dans une version restaurée.

La Passagère : la distribution

Réalisation : Andrzej Munk, Witold Lesiewicz

Casting : Anna Ciepielewska (Marta), Aleksandra Slaska (Liza), Jan Kreczmar (Walter), Marek Walczewski (Tadeusz), Maria Koscialkowska (Inga Weniger), Irena Malkiewicz (Madel, la surveillante), Anna Jaraczowna (un capo), Izabella Olszewska

Distribution technique : Andrzej Munk (scénario), Tadeusz Baird (musique), Kzrysztof Winiewicz (direction artistique)

La musique a été composée par Tadeusz Baird, qui avait composé auparavant la bande son des films Samson en 1961, La Dernière charge en 1959, Le noeud coulant (version restaurée) en 1958 et Le Noeud coulant en 1958.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Anna Ciepielewska dans Mère Jeanne des anges (1961) et Aleksandra Slaska dans Le Noeud coulant (1958) et Le noeud coulant (version restaurée) (1958).

Derniers avis sur le film : La Passagère

Avis publié par Christophe le 25 février 2023

Je suis d'accord avec l'avis précédent, tout en étant plus sévère.
Mais c'est difficile de juger un film inachevé, et pour ma part même si les parties avec photos et voix-off sont bien faites, les parties manquantes rendent difficile avec ce type d'histoire de rentrer dedans. J'ai plus eu l'impression de voir deux courts-métrages (et je ne suis pas fan de courts-métrages) qu'un film. Il manque quelue chose dans la psychologie des personnages qui aurait sans doute était présent pour le personnage de l'Allemande dans les parties manquantes.
En dehors de cet aspect, pour le film en lui-même, le style narratif de la voix-off ne m'a qu'à moitié convaincu.
A voir pour la curiosité, le côté reconstitution des camps est intéressant tout de même.

Avis publié par Salles-cinema.com le 7 février 2023

Un récit passionnant et poignant. Mais un film (très) inachevé qui ne permet pas au spectateur de se l'approprier pleinement.

2 avis sur La Passagère

Avis publié par Christophe le 25 février 2023

Je suis d'accord avec l'avis précédent, tout en étant plus sévère.
Mais c'est difficile de juger un film inachevé, et pour ma part même si les parties avec photos et voix-off sont bien faites, les parties manquantes rendent difficile avec ce type d'histoire de rentrer dedans. J'ai plus eu l'impression de voir deux courts-métrages (et je ne suis pas fan de courts-métrages) qu'un film. Il manque quelue chose dans la psychologie des personnages qui aurait sans doute était présent pour le personnage de l'Allemande dans les parties manquantes.
En dehors de cet aspect, pour le film en lui-même, le style narratif de la voix-off ne m'a qu'à moitié convaincu.
A voir pour la curiosité, le côté reconstitution des camps est intéressant tout de même.

Avis publié par Salles-cinema.com le 7 février 2023

Un récit passionnant et poignant. Mais un film (très) inachevé qui ne permet pas au spectateur de se l'approprier pleinement.

Donner mon avis sur La Passagère

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.