Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •
Le Grand Partage, Affiche

Le Grand Partage

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Nationalité : France
Genre : Comédie
Réalisateur : Alexandra Leclère
Techniciens : Alexandra Leclère (Scénariste) , Philippe Rombi (Compositeur)
Durée : 1h42
Date de sortie : 23/12/2015

Galerie : photos & vidéos

Lors d'un hiver particulièrement rigoureux, le gouvernement ordonne par décret que les sans-abris soient hébergés dans les appartements de plus de 100 mètres carrés. Grégory Bretzel, un bourgeois bohème qui dispose de cet espace, est heureux d'enfin mettre en application ses idées. Sa femme Christine se montre beaucoup moins enthousiaste. Pierre et Christine Dubreuil, pour leur part, assument leur côté grand-bourgeois et comptent bien contourner la loi. Ils ont trouvé comme solution d'accueillir la mère de Pierre dans leur appartement. La gardienne de leur immeuble, raciste et acariâtre, peste tout en étant soulagée de n'avoir qu'un 25 mètres carrés.

De nombreuses grandes figures de la comédie française sont au générique de ce quatrième long-métrage d’Alexandra Leclère. Ainsi, Karin Viard campe, aux côtés de Josiane Balasko (Le père Noël est une ordure, 1982), et de Didier Bourdon (Les Trois Frères, 1995), une bourgeoise très bcbg, un rôle éloigné de celui qu’elle a tenu dans La Famille Bélier (2015) dans lequel elle incarnait une agricultrice malentendante.

1 avis sur Le Grand Partage

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par McVities le 28 décembre 2015

Fable qui met en exergue ce bon vieux principe du "Not in my backyard". Le mode de vie de la petite famille bourge composée de Didier Bourdon, Karin Viard et d'une fille qui leur ressemble étonnamment, est assez caricatural, voire obsolète... Josiane Balasko, en concierge aigrie comme dans "le Hérisson", mais version Pétainiste est moyennement crédible, sauf si on arrive à faire abstraction de ses vrais (et discrets) engagements dans la vie réelle.
Les autres acteurs sont plutôt bons, surtout Valérie Bonneton qui maîtrise l'art de vociférer sans desserrer les dents. Anémone, en convertie qui se signe devant un chandelier à 7 branches est sans doute un tacle à ceux qui ont oublié qu'eux aussi étaient considérés comme indésirables il y a quelques décennies...
Quelques bons sentiments donc, des lourdeurs parfois (la dame Malienne qui pousse des cris de désespoir), de l'amertume aussi (le sort du voisin solitaire joué par Patrick Chesnais).
Pas de message implicite dans ce film, qui est plutôt une réflexion acide sur les limites de l'hospitalité et de la mixité sociale mais laisse quand même un peu d'espoir pour le vivre ensemble.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !