L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •
Little Joe, affiche

Little Joe

(5 votes et 5 avis)
Ajouter à mes favoris
Fantastique / Science-Fiction 1h40

Nationalité : Royaume-Uni, Allemagne, Autriche
Genre : Fantastique / Science-Fiction
Réalisateur : Jessica Hausner
Techniciens : Géraldine Bajard (Scénariste) , Katharina Wöppermann (Chef décorateur) , Martin Gschlacht (Directeur artistique) , Jessica Hausner (Scénariste)
Durée : 1h40
Date de sortie : 13/11/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 13/11/2019

Galerie

Description

Alice est une phytogénéticienne qui pratique des expérimentations génétiques sur des plantes, afin notamment d’en créer une, rouge vermillon, à poils longs, plus vulnérable. Dépendante de son propriétaire, celle-ci est susceptible de le récompenser de ses attentions en diffusant un parfum « qui rend heureux ». Pensée comme stérile, la créature végétale se rebelle contre sa mort programmée et développe une sorte de spore virale qui prend possession des humains qui la sentiraient. Mère célibataire, Alice en ramène une chez elle pour l’offrir à son fils, jeune adolescent, savant et sage comme une image.

Little Joe est le premier film de science-fiction pour Jessica Hausner (Hotel, Lourdes). Sélectionné en compétition au Festival de Cannes en mai 2019, le long-métrage a valu à l’actrice Emily Beecham le Prix d’interprétation féminine. C’est la première fois que la réalisatrice autrichienne réalise un film en anglais.

5 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Patrick le 25 novembre 2019

Film envoûtant, distillant une angoisse sourde qui m'a rappelé les "invasion des profanateurs de sépulture".
Musique et décors épurés. Je comprends que certains n'aiment pas. L'actrice principale est toute en retenue et je l'ai trouvé très convaincante.
Cela ne bouge pas comme un blockbuster, film à visée esthétique.

Publié par Caroline le 21 novembre 2019

Soporifique à l'extrême, seule la bande son cacophonique et particulièrement horripilante vous évite l'endormissement !

Publié par Mourad le 19 novembre 2019

Là vraiment : non !
C’est une catastrophe !
C’est nunuche, neuneu, mal écrit ; les dialogues sont d’une bêtise ; le personnage principal est d’une idiotie sans limite.

Les couleurs des vêtements sont criardes sur des fonds qui les rendent encore plus insupportables.

C’est très mal joué et l’on nous dit que l’actrice aurait gagné un prix ; comme quoi les prix visent plus à normaliser les goûts des élites sociales et à l’imposer à tout le monde : « nous vous interdisons d’avoir une opinion, nous vous dirons ce que vous devez penser ».

La musique est une horreur, effroyable, j’ai failli crier : « mais ça suffit !!! ».
Un truc psychédélique à la Japonaise, à 3 instruments, un tambourin, un truc à corde et une flute, le genre de truc ou même si vous habitez au rez-de-chaussée vous sautez par la fenêtre.

C’est mou, c’est lent.

Au bout de 20 minutes, j’ai lutté avec moi-même pour ne pas sortir de la salle, mais j’ai fini par craquer au bout d’1h20 tellement que je n’en pouvais plus. Je n’ai pas à me torturer non plus, uniquement pour un vulgaire film ; même si je voulais comprendre ou l’on voulait nous en mener, savoir la fin : non, non, non !!!

Publié par Philippe le 13 novembre 2019

Très bon film... dans l'esprit séries. A voir.

Publié par plage paris le 13 novembre 2019

Ambiance bien stérilisée dans beaucoup de rapports, de situations et de décors.
Pourquoi pas une suite... ou en développer une série.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !