Lolo, Affiche

Nationalité : France
Genre : Comédie
Réalisateur : Julie Delpy
Techniciens : Julie Delpy (Scénariste) , Mathieu Lamboley (Compositeur) , Eugénie Grandval (Scénariste)
Durée : 1h39
Date de sortie : 28/10/2015

Galerie

Description

Violette, qui travaille dans la mode, passe des vacances à Biarritz avec Ariane, sa meilleure amie. Quadragénaire parisienne et branchée, elle a été plus d'une fois déçue par les hommes. Sur le port, elle rencontre le maladroit Jean-René, qui évolue dans un monde aux antipodes du sien. Jean-René est informaticien et n'a a priori aucun argument pour la séduire. Mais il est gentil et attentionné, ce qui n'est pas pour déplaire à Violette. Alors que leur relation semble partie sur de bons rails, Violette présente Jean-René à son fils Eloi. Égocentrique, le jeune homme est bien décidé à se débarrasser de «l'intrus».

Pour son sixième long-métrage, Julie Delpy a écrit un rôle pour le comédien Vincent Lacoste (Hippocrate, 2014) avec qui elle avait déjà travaillé dans son quatrième film, Le Skylab (2011) dans lequel était déjà présente Karin Viard (La Famille Bélier, 2014). Les spectateurs pourront voir, dans cette comédie, Frédéric Begbeider et Karl Lagerfeld faire une petite apparition.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par McVities le 28 octobre 2015

Après avoir entendu la réalisatrice à la radio, j'ai eu envie d'aller voir ce film, avec cette problématique intrigante : comment? Les enfants une fois grands seraient des créatures malfaisantes animées par leurs seuls intérêts, dénués de tout scrupule dès lors qu'on empiète sur leur petite vie douillette...? On nous aurait menti ? Et les mamans seraient encore plus rétives à intégrer cette dure réalité?
Bien vu! Farce pas toujours très légère, qui tombe même un peu à plat dès qu'elle tente une approche type comédie américaine crypto féministes, genre "mes meilleures amies" (propos salaces entre Julie Delpy et Karin Viard).
Le jeu de Julie Delpy n'est pas toujours fluide, et son front botoxé lui donne un air figé un peu incongru pour ses 45 ans supposés. Quant à ses robes de mémé... au secours !!
On retrouve avec plaisir le Hervé pas bien beau des Beaux Gosses dans ce rôle de fils indigne au physique d'ablette mais qui emballe quand même.
Dany Boon bourvilise encore et toujours mais globalement ça passe. Il y a quand même des détails un peu gênants... Biarritz, ville chic, un repaire de ploucs, vraiment ? A voir... Et cette manie des réalisateurs français de faire évoluer leurs personnages dans des apparts hors de prix... c'est un peu saoulant.
En tout cas, si vous avez besoin de dessiller les yeux des copines qui se font escroquer par leurs enfants sans vergogne, emmenez les voir ce film, le message passera bien mieux que des longs discours !

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !