Madama Butterfly (Metropolitan Opera)

Madama Butterfly (Metropolitan Opera)

Retransmission 3h32 Nouveauté

Nationalité : Etats-Unis
Genre : Opéra
Réalisateur : Anthony Minghella
Durée : 3h32
Distributeur : Pathé
Date de sortie : 09/11/2019

Description

En voyage à Nagasaki, le lieutenant Pinkerton noue à la légère un contrat de mariage avec une jeune geisha que l'on nomme Cio-Cio-San, ou Madame Butterfly. Lorsqu'il rentre en Amérique, la jeune épouse attend patiemment le retour de son bien-aimé, dont elle a eu un fils. Pinkerton, lui, n'avait toutefois pas l'intention de tenir ses engagements et, quand il revient au Japon, c'est avec une autre femme à son bras. Madame Butterfly, elle, ne compte pas défaire les liens qui l'unissent à son mari américain.

La mise en scène du réalisateur Anthony Minghella (Le Patient anglais) apporte une touche très cinématographique au grand classique de Giacomo Puccini, sublimé par la soprano chinoise Hui He dans le rôle principal. L'ensemble amplifie le drame solitaire de l’héroïne.

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Dourneau le 10 novembre 2019

Soirée magnifique dans un cinéma de l'Essonne. Beaucoup d'émotion.
J'ai tout aimé, voix, décors, mise en scène, encore sur mon nuage le lendemain...
Je lis le commentaire de Marlène Azoulei et partage complètement !

Publié par AZOULEI MARLENE le 10 novembre 2019

Je connais dans les moindres détail cet opéra et la production du MET est absolument unique tant par les voix, celle de Hui He est magique, son jeu dramatique est exceptionnel. Pinkerton un peu mal à l'aide dans le premier acte, mais il remplaçait n'avait eu que quelques jours pour reprendre ce rôle. Une Suzuki bouleversante et dont la voix, le jeu sont d'une limpidité rare, sans parler de tous les autres rôles et des chœurs...
Aucun lien avec le Butterfly vu la semaine précédente à Bastille et dont les décors et les personnages étaient froids alors que le terrain de Butterfly est la passion et qui dit passion dit espoir.
Bravo le Met.
Vivement qu'il sorte sur DVD.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !