The Card Counter

De Paul Schrader (2021)
Cinémas Thriller 1h53

Réalisation : Paul Schrader
Principaux artistes : Oscar Isaac, Tiffany Haddish, Tye Sheridan, Willem Dafoe
Genre : Thriller
Nationalité : Royaume-Uni, Chine, Etats-Unis
Durée : 1h53
Année de réalisation : 2021
Date de sortie : 29 décembre 2021
Distributeur : Condor Distribution

Présentation

Mutique et solitaire, William Tell, ancien militaire devenu joueur de poker, sillonne les casinos, fuyant un passé qui le hante. Il croise alors la route de Cirk, jeune homme instable obsédé par l’idée de se venger d’un haut gradé avec qui Tell a eu autrefois des démêlés. Alors qu’il prépare un tournoi décisif, Tell prend Cirk sous son aile, bien décidé à le détourner des chemins de la violence, qu’il a jadis trop bien connus…

Scénariste de quatre films de Martin Scorcese, dont Taxi Driver et Raging Bull, Paul Schrader officie également derrière la caméra depuis plus de 40 ans. Le réalisateur américain est notamment à l'origine d'American Gigolo et plus récemment de Sur le chemin de la rédemption avec Ethan Hawke, l'un de ses acteurs fétiches. Son nouveau film, The Card Counter, traite de ses sujets de prédilection : la culpabilité, la rédemption et la responsabilité morale. « J'avais envie de m'intéresser à un personnage qui a commis un acte qu'il ne peut se pardonner », explique Paul Schrader, qui a fait appel à Oscar Isaac pour tenir le rôle principal. 

Casting

Réalisation : Paul Schrader

Distribution : Oscar Isaac (William Tell), Tiffany Haddish (La Linda), Tye Sheridan (Cirk), Willem Dafoe (Gordo), Alexander Babara (Mr. USA), Bobby C. King (Slippery Joe), Ekaterina Baker (Sara), Bryan Truong (Minnesota), Dylan Flashner (Sergent Hoskins), Adrienne Lau (Crystal), Joel Michaely (Ronnie), Rachel Michiko Whitney (Nancy)

Casting technique : Paul Schrader (Scénario), Robert Levon Been (Musique), Giancarlo Vulcano (Musique)

Derniers avis

Avis publié par Z Louison le 29 janvier 2022

Immersif, envoutant, esthétique : Isaac et Dafoe (comme tjrs messager/initiateur
de transgression trouble) au sommet de leur forme mais tourne un peu
en rond ? (comme les personnages eux-mêmes)
De Schrader, je conseillerais plutôt Auto Focus : un must comme on disait
à l'époque.

Avis publié par matti jarvinen le 28 janvier 2022

J'avais perdu de vue Paul Schrader depuis une éternité et aucun de ses films ne m'avait convaincu.
Ce film est un des tout meilleurs de la période récente, seul Drive my car peut être placé plus haut.

Avis publié par Jacques le 6 janvier 2022

Un scénario inventif, une mise en scène qui sait s’effacer derrière son sujet, la peinture d’une Amérique qui enfouit sa mauvaise conscience sous la routine, des acteurs inspirés jouant sur des registres complètement différents. Le suspense est savamment entretenu, l’espoir est une lueur tenue, mais il est au rendez-vous. L’un des meilleurs films de Paul Schrader.

Avis publié par Maria Valeria le 6 janvier 2022

Ceux qui savent affirment que Paul Schrader (75 ans quand-même !) raconte toujours la même histoire, et c'est assumé. Sauf que, dans The Card Counter, il s'agit d'un fait historique honteux et peu connu, dont les séquelles vont poursuivre les héros du film (comme toujours chez Schrader, il n'y a que quatre personnages) dans un jeu de miroir et de massacre.
Le jeu, ce sont les va et vient incessants entre les tables des casinos et les prisons où tous, tortionnaires ou pas, vont se perdre. Il est question de rédemption, des rapports père-fils et d'amour, l'argent n'est qu'un leurre - un McGuffin dirait Hitchcock.
Interprétation, musique et mise en scène magistrales : Oscar Isaac est absolument génial, William Dafoe apporte sa présence fidèle et inquiétante (comme dans tous les films de PS ou presque), la révélation Tiffany brille et émeut. Si vous n'avez jamais vu du cinéma de Paul Schrader, ceci est votre grande chance.

Avis publié par sonia le 31 décembre 2021

Franchement raté. Rien ne va, ça se veut un manifeste mais c'est juste glauque car tout manque d'épaisseur, on a juste des images plates, un casting insipide, pas de musique, peu de photo.
On comprend que ces types sont des psychopathes anonymes et que l'Amérique de l'argent facile/jeu incite l'humain a perdre repères et valeurs au point de jouer à torturer autrui, mais quand seules les scènes ignobles dans les prisons sont réussies, c'est hyper malsain comme bilan.

5 avis sur The Card Counter

Avis publié par Z Louison le 29 janvier 2022

Immersif, envoutant, esthétique : Isaac et Dafoe (comme tjrs messager/initiateur
de transgression trouble) au sommet de leur forme mais tourne un peu
en rond ? (comme les personnages eux-mêmes)
De Schrader, je conseillerais plutôt Auto Focus : un must comme on disait
à l'époque.

Avis publié par matti jarvinen le 28 janvier 2022

J'avais perdu de vue Paul Schrader depuis une éternité et aucun de ses films ne m'avait convaincu.
Ce film est un des tout meilleurs de la période récente, seul Drive my car peut être placé plus haut.

Avis publié par Jacques le 6 janvier 2022

Un scénario inventif, une mise en scène qui sait s’effacer derrière son sujet, la peinture d’une Amérique qui enfouit sa mauvaise conscience sous la routine, des acteurs inspirés jouant sur des registres complètement différents. Le suspense est savamment entretenu, l’espoir est une lueur tenue, mais il est au rendez-vous. L’un des meilleurs films de Paul Schrader.

Avis publié par Maria Valeria le 6 janvier 2022

Ceux qui savent affirment que Paul Schrader (75 ans quand-même !) raconte toujours la même histoire, et c'est assumé. Sauf que, dans The Card Counter, il s'agit d'un fait historique honteux et peu connu, dont les séquelles vont poursuivre les héros du film (comme toujours chez Schrader, il n'y a que quatre personnages) dans un jeu de miroir et de massacre.
Le jeu, ce sont les va et vient incessants entre les tables des casinos et les prisons où tous, tortionnaires ou pas, vont se perdre. Il est question de rédemption, des rapports père-fils et d'amour, l'argent n'est qu'un leurre - un McGuffin dirait Hitchcock.
Interprétation, musique et mise en scène magistrales : Oscar Isaac est absolument génial, William Dafoe apporte sa présence fidèle et inquiétante (comme dans tous les films de PS ou presque), la révélation Tiffany brille et émeut. Si vous n'avez jamais vu du cinéma de Paul Schrader, ceci est votre grande chance.

Avis publié par sonia le 31 décembre 2021

Franchement raté. Rien ne va, ça se veut un manifeste mais c'est juste glauque car tout manque d'épaisseur, on a juste des images plates, un casting insipide, pas de musique, peu de photo.
On comprend que ces types sont des psychopathes anonymes et que l'Amérique de l'argent facile/jeu incite l'humain a perdre repères et valeurs au point de jouer à torturer autrui, mais quand seules les scènes ignobles dans les prisons sont réussies, c'est hyper malsain comme bilan.

Donner mon avis sur The Card Counter

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux