The Innocents

De Eskil Vogt (2021)
Cinémas Thriller 1h57

Réalisation : Eskil Vogt
Principaux artistes : Rakel Lenora Fløttum, Alva Brynsmo Ramstad, Sam Ashraf, Mina Yasmin Bremseth Asheim
Genre : Thriller
Nationalité : Norvège, Suède, Danemark
Durée : 1h57
Année de réalisation : 2021
Date de sortie : 9 février 2022
Distributeur : Les Bookmakers / Kinovista

Interdit - de 12 ans

Présentation

Dans la quiétude estivale d’une banlieue nordique, quatre enfants se découvrent d’étonnants pouvoirs qu’ils convoquent innocemment dans leurs jeux, loin du regard des adultes. Alors qu’ils explorent leurs nouvelles aptitudes dans la forêt et le parc environnants, leurs distractions prennent peu à peu une tournure inquiétante.

Réalisateur de The Innocents, Eskil Vogt a eu l'idée de réaliser son deuxième long-métrage en observant ses enfants tentant de comprendre le monde. « Cela a ravivé certains de mes propres souvenirs d'enfance. Pas des souvenirs importants, des souvenirs anodins, mais cela m'a rappelé combien on est radicalement différent enfant, combien on vit les choses intensément, mais aussi combien on est ouvert et on perçoit le temps différemment », explique celui qui est également scénariste de la trilogie d'Oslo de Joachim Trier. 

Casting

Réalisation : Eskil Vogt

Distribution : Rakel Lenora Fløttum (Ida), Alva Brynsmo Ramstad (Anna), Sam Ashraf (Ben), Mina Yasmin Bremseth Asheim (Aisha), Ellen Dorrit Petersen (la mère d'Ida et Anna), Morten Svartveit (le père d'Ida et Anna), Kadra Yusuf (la mère d'Aisha), Lisa Tønne (la mère de Ben), Irina Eidsvold Tøien (Lege), Marius Kolbenstvedt (Mannen med stein), Kim Atle Hansen (Mannen ved døren), Nor Erik Vaagland Torgersen (14-åringen)

Casting technique : Eskil Vogt (Scénario), Pessi Levanto (Musique)

Derniers avis

Avis publié par Garvey le 19 février 2022

Si beaucoup ont pensé au « Village des damnés » de Carpenter, ce film m’a renvoyé à deux autres films qui m’ont marqué : « Funny games » de Haneke, et « Chromosome 3 » de Cronenberg. Même si ces films racontent autre chose, ils ont en commun ceci : ils sont terrifiants et glaçants. Ils sont vertigineux.

1 avis sur The Innocents

Avis publié par Garvey le 19 février 2022

Si beaucoup ont pensé au « Village des damnés » de Carpenter, ce film m’a renvoyé à deux autres films qui m’ont marqué : « Funny games » de Haneke, et « Chromosome 3 » de Cronenberg. Même si ces films racontent autre chose, ils ont en commun ceci : ils sont terrifiants et glaçants. Ils sont vertigineux.

Donner mon avis sur The Innocents

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux