Guns N' Roses à la Défense Arena : épineuse odyssée

© Katarina Benzova

La formation hard rock, fleuron du genre depuis les années 1980, fait un passage éclair à Paris le 13 juillet prochain. Au cœur de la Défense Arena, le groupe aux 100 millions d’albums vendus et aux tubes sur lesquels le temps n’a pas de prise se présente sous sa forme (presque) originelle.

Retour nostalgique aux grandes heures des boums 80’s ou défouloir bienvenu sur des guitares saturées ? Quoi que l’on vienne chercher à un concert des Guns N’ Roses, il y a de grandes chances pour que l’on en ressorte satisfait. Éreinté, certes, mais satisfait. Car Axl Rose, Slash et leur bande savent très bien ce qu’ils font… Ils remuent les foules depuis 1985, déjà ; et de leur naissance californienne jusqu’à aujourd’hui, les hard rockeurs de Los Angeles n’ont rien perdu de leur superbe. La Défense Arena s’apprête donc, ce 13 juillet, à vivre un nouveau moment d’anthologie, renforcé par la rareté du groupe en France : leurs dates sur le territoire se font désirer. Un concert unique au Hellfest l’année dernière, un autre au Download Festival de 2018, un à Bordeaux la même année, et les Guns N’ Roses sont repartis.

Guns N’ Roses, formation discontinue

Alors pour un retour en fanfare, quoi d’autre que la plus grande arène d’Europe pour lâcher les chiens et satisfaire les fans de ce mélange de hard rock, heavy metal, mâtiné de glam et de punk rock ? Les auteurs du culte « Sweet Child O’Mine » – le single qui transforme le groupe en sensation planétaire à l’été 1987 –, des tous aussi mythiques « Nightrain » ou « Welcome to the Jungle » profitent de leur tournée mondiale qui démarrera le 30 juin à Londres pour retrouver leur public français.

Les membres ont beau aller et venir, les figures de proue quitter le navire et se voir remplacées par d’autres, l’énergie intrinsèque des Guns N’ Roses n’est jamais altérée : il suffit de les voir sur scène pour comprendre que leur force réside dans cette urgence, dans cette provocation permanente, dans la folie assumée des « Guns », comme les appellent les fans. Traverser les âges, garder le cap malgré les départs – et les retours, Slash ayant quitté le groupe des années avant de le réintégrer l’année dernière ! –, les modes et les fluctuations de l’industrie musicale sur quatre décennies : cela valait bien une intronisation au Rock’n’roll Hall of Fame en 2012, et cela en dit assez sur les performances musicales des Guns N’ Roses, à vivre au moins une fois dans sa vie.

Guns N' Roses à la Défense Arena le 13 juillet 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Mis à jour le 24 mai 2024 [Concerts]

Arrondissement par arrondissement, heure par heure : découvrez le programme complet de l'édition 2024 de la Fête de la Musique dans la capitale.

Alors que Jennifer Ayache et son groupe Superbus s’apprêtent à sortir un nouvel album, c’est d’abord au Casino de Paris qu’ils reviendront le 6 juin prochain.

Mis à jour le 21 mai 2024 [Concerts]

D'Aix-en-Provence à Saint-Denis en passant par Évian, artistes lyriques et musiciens vous donnent rendez-vous tout l'été durant pour (re)découvrir les chefs-d'œuvre de la musique classique.

Mis à jour le 22 mai 2024 [Concerts]

Pour ses 20 ans et alors qu’un septième album vient de sortir, Nouvelle Vague, l’iconoclaste groupe de reprises de mélodies post-punk mené par Marc Collin, déferlera sur le Trianon le 4 juin.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.