Exposition Gérard Garouste : Le réalisme fou d’un peintre hors norme

Gérard Garouste, l’un des plus importants peintres contemporains français, se voit offrir une rétrospective d’envergure au Centre Pompidou, jusqu’au 2 janvier 2023. Un événement de taille, à la hauteur du grand format de ses toiles qui nous saisissent aux yeux et aux tripes.

L’inclassable

120 tableaux majeurs, littéralement hypnotiques, côtoient les sculptures et les travaux graphiques de l’artiste. Né en 1946, Gérard Garouste est marqué par la guerre, l’antisémitisme, les vicissitudes familiales. Il présente sa première exposition personnelle dans une galerie en 1969 puis se tourne vers le théâtre comme décorateur et metteur en scène, avant de se consacrer pleinement à la peinture. Il explore la mythologie grecque, les récits bibliques, la littérature et les textes judaïques. Dès les années 1980, il illustre les figures opposées du Classique et de l’Indien, représentant l’apollinien et le dionysiaque. Deux aspects contradictoires et complémentaires qui habitent l’esprit humain et se manifestent dans ses mouvements primaires autant que spirituels. Un concept du philosophie Nietzsche, dont Garouste s’inspirera fréquemment.

L’intranquille

On prend plaisir à se perdre dans cette exposition pensée comme un labyrinthe, on y traverse la folie destructrice autant que la quête de sens. Les portraits se succèdent dans d’immenses peintures figuratives, d’où surgissent des corps déformés et des aberrations visuelles. C’est un réalisme empreint de folie intérieure, qui se manifeste de manière énigmatique jusque dans l’apparence physique. Ainsi le peintre dévoile ses tourments, ceux-là mêmes qu’il évoque avec force dans son autobiographie, L’Intranquille, parue en 2009 et sous-titrée Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou. Il y parle de son enfance, notamment du rapport avec son père, cet homme ambivalent qui le hantera longtemps, mais également de ses crises de délires qui le mèneront tout droit à l’hôpital psychiatrique. L’enfance et la folie sont à ses trousses, raconte-t-il, et il fut longtemps, selon ses propres mots, une « grande somme de questions ». Cette rétrospective singulière est une mise à nu sans concession de l’homme au travers de sa création.

Exposition Gérard Garouste : à découvrir au Centre Pompidou jusqu'au 2 janvier 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 22 septembre 2022 [Musées, Expositions]

Les ateliers d'artisans du quartier de Belleville ouvrent leurs portes durant le week-end des 8 et 9 octobre 2022. Deux journées de découvertes et d'échanges avec le grand public qui pourra en outre assister à des démonstrations de leur savoir-faire exceptionnel.

Au détour d'une rue, au fond d'un couloir ou d'une arrière-cour : du 29 septembre au 2 octobre 2022, rencontrez les artistes dans leur univers, échangez avec eux et découvrez une large palette de pratiques artistiques, nouvelles ou ancestrales.

Publié le 6 septembre 2022 [Musées, Expositions]

Du 8 au 17 septembre, en écho au salon Maison & Objet, l'événement propose aux amateurs de design et au grand public de s’immerger dans les nouvelles tendances de la maison et de la décoration.

Nous vous proposons une sélection de lieux originaux ou insolites, liés notamment au monde des arts, à visiter à Paris lors des Journées du Patrimoine des 16, 17 et 18 septembre prochains.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux