Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •
Adieu Les Cons, affiche

Adieu les cons

(6 votes et 6 avis)
Ajouter à mes favoris
Comédie 1h27 Nouveauté

Nationalité : France
Genre : Comédie
Réalisateur : Albert Dupontel
Techniciens : Albert Dupontel (Scénariste) , Christophe Julien (Compositeur) , Carlos Conti (Chef décorateur) , Alexis Kavyrchine (Directeur artistique)
Durée : 1h27
Date de sortie : 15/12/2020
Année de réalisation : 2020
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 21/10/2020

Galerie : photos & vidéos

Âgée de 43 ans, Suze Trappet vient d'apprendre qu'elle était atteinte d'une grave maladie. Elle souhaite retrouver le fils qu'elle a eu à 15 ans et qu'elle a dû abandonner, mais à l'agence de santé, personne ne veut l'aider dans sa recherche. Pendant ce temps, dans le bureau d'à côté, JB, un quinquagénaire, n'en peut plus et décide d'en finir. Armé d'un fusil, il se rate, fait un trou énorme dans le mur et blesse l'agent qui recevait Suze. C'est le début d'une course poursuite pour Suze et JB. Ensemble et avec M. Blin, un archiviste aveugle, ils vont tenter d'échapper à la police et de retrouver l'enfant de Suze.

Trois ans après le succès d’Au-revoir là-haut (plus de 2 millions d’entrées et cinq César remportés), Albert Dupontel est de retour sur grand écran avec une « tragédie burlesque » : Adieu les cons. Ce mélange des genres, le réalisateur l’explique : « Les films qui m’ont marqué véhiculent ces deux sentiments. De Charlie Chaplin à Terry Gilliam, en passant par Ken Loach. J’essaie de m’en faire écho. Le propos est grave mais l’ambition est que le spectateur voyage ».
 

6 avis sur Adieu les cons

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Francoise le 27 octobre 2020

Beaucoup aimé film ce film !

Publié par sonia le 26 octobre 2020

On avait bien aimé "Au revoir là-haut" mais ce pauvre (enfin façon de parler... il en brasse) Albert, bientôt sexagénaire mais toujours aussi peu sexy, nous rejoue sa crise post-ado/post-Apocalypse.
La réalisation est correcte, le casting aussi, et on rigole un peu dans le 1er tiers, suit un pallier en mode "film d'action" avec le hacking d'une tour plutôt réussi... puis la stérilité de l'indécrottable nihilisme prend le dessus et on abandonne nos zéros sur leur parking.
Le contexte actuel (des suicidaires choisissent de noyer leurs 2 neurones dans tout type de passage à l'acte) ajoute malaise à la médiocrité de ce qui s'avère une bouffonnerie pour dépressifs.
On s'abstiendra sans regret aucun.

Publié par Christophe le 25 octobre 2020

Le film est présenté comme une comédie, ce qu'il n'est pas vraiment, voire pas du tout... C'est plus un film mélancolique avec quelques touches d'humour noir, mais un film tendre avec ses personnages principaux (le trio principal est très bien joué), attachant, émouvant. Le titre et l'affiche reflètent plus le film que la bande-annonce. Alors si vous voulez voir une franche comédie, n'y allez pas, mais si vous voulez un film doux-amer, précipitez-vous ! C'est dans le ton d'Au-revoir là haut, mais pour ma part en plus réussi, plus vif et plus touchant.

Publié par Patrick le 25 octobre 2020

Je ne suis pas fan de Dupontel, surtout de ces films... mais là !!! Grosse surprise, j'ai kiffé, c'est à voir et à revoir sans hésiter une seule seconde. Faites vous votre idée.

Publié par Remy le 24 octobre 2020

Adieu les cons, et... Bonjour les astucieux !

Un film jubilatoire sur la nette supériorité de l’esprit, de la connaissance et du sens de l’initiative sur la récente mode du jeunisme à tout prix, sur l’apathie de la Norme, sur la encore trop fréquente paralysie de l’Administration.
Les jeunes diplômés Centraliens (réputés souvent « boutentrains » et enjoués) ne seront peut-être pas ravis de l’acteur en faisant l’incarnation à l’écran, mais bon.
Globalement : vraiment un très bon film.

Publié par Isabelle le 24 octobre 2020

Affligeant, pitoyable... complètement déjanté !!! Un scénario d'une platitude terrible... on peine a rire voire même à sourire.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !