Dieu existe, son nom est Petrunya

De Teona Strugar Mitevska (2019)
Cinémas Drame 1h40

Réalisation : Teona Strugar Mitevska
Principaux artistes : Zorica Nusheva, Labina Mitevska, Stefan Vujisic, Suad Begovski
Genre : Drame
Titre original : Gospod postoi, imeto i' e Petrunija
Nationalité : Macédoine
Durée : 1h40
Année de réalisation : 2019
Date de sortie : 1er mai 2019

Présentation

Stip, en Macédoine. Petrunya, 32 ans, cherche désespérément un travail. Après un nouvel entretien dégradant pour un poste de secrétaire, elle voit passer une procession avec de jeunes hommes torses nus. Ces derniers veulent participer à une pêche très particulière. Ils comptent récupérer la Sainte Croix qu'un prêtre va jeter à l’eau. Pour le premier qui la trouvera, c'est l'assurance d'une année de bonheur et de prospérité. Petrunya tente sa chance et s'empare du précieux sésame la première. Les hommes sont fous furieux et mènent la vie dure à la jeune femme. Mais Petrunya est bien décidée à ne pas se laisser faire.

Premier film réalisé par Teona Strugar Mitevska, Dieu existe, son nom est Petrunya s’inspire d’un fait réel survenu en 2014. La cinéaste revendique la portée féministe de son long-métrage qui cherche à contrer le fait que « toutes les sociétés patriarcales soient conçues pour conforter la domination masculine, [et que] le statut et l’espace social des femmes y soient déterminés par les hommes ».

Casting

Réalisation : Teona Strugar Mitevska

Distribution : Zorica Nusheva (Petrunija), Labina Mitevska (journaliste), Stefan Vujisic (officier Darko), Suad Begovski (le prêtre), Simeon Moni Damevski (inspecteur en chef Milan), Violeta Shapkovska (Vaska), Petar Mircevski (Stoyan), Xhevdet Jashari (cameraman Boykan)

Casting technique : Teona Strugar Mitevska (Scénario), Elma Tataragic (Scénario)

Derniers avis

Avis publié par Salamandre92 le 11 mai 2019

Teona Strugar Mitevska nous livre un film féministe inspiré d'un fait réel.
C'est le combat d'une jeune femme humiliée à cause de son physique qui transgresse une tradition religieuse séculaire.
Petrunya en s'emparant de la croix sacrée lors du rituel religieux masculin accompli un véritable blasphème.
Arrêtée et copieusement insultée elle subit les pressions de la police et des autorités religieuses et des jeunes hommes fanatisés.
Elle est soutenu par un jeune policier et surtout une journaliste qui couvre l'événement, confrontée dans son travail et sa vie de mère au machisme ambiant "en 2018 en Macédoine on vit comme au moyen-âge".
Ce film est à la fois une comédie et une satire des mœurs.
La comédienne Zoria Nusheva interprète Petrunya avec subtilité et brio.
Film antimachos, combatif et jubilatoire, à voir résolument.

Avis publié par Eloni le 7 mai 2019

Bon film, actrice touchante, situation kafkaïenne mais diagnostic réaliste sur la situation sociale et économique en Macédoine, un État jeune et bancal en recherche de repères identitaires et qui s'accroche aux symboles religieux et historiques pour asseoir sa légitimité contestée sur le plan international. Il y a eu quelques scènes très brèves où on sent l'ennui mais c'était justifié car cela représentait le vide de l'héroïne, sinon le rythme est bon. J'ai beaucoup aimé ce film très critique sur la situation difficile de la jeunesse et des femmes dans un pays en développement, ponctué de quelques mélodies locales (la Macédoine est une terre de musique avec une tradition de chants byzantins et folkloriques très riche). Plusieurs scènes d'anthologie où cette héroïne improvisée doit affronter la vindicte d'hommes enragés à la virilité hésitante ou bien le harcèlement banalisé.

2 avis sur Dieu existe, son nom est Petrunya

Avis publié par Salamandre92 le 11 mai 2019

Teona Strugar Mitevska nous livre un film féministe inspiré d'un fait réel.
C'est le combat d'une jeune femme humiliée à cause de son physique qui transgresse une tradition religieuse séculaire.
Petrunya en s'emparant de la croix sacrée lors du rituel religieux masculin accompli un véritable blasphème.
Arrêtée et copieusement insultée elle subit les pressions de la police et des autorités religieuses et des jeunes hommes fanatisés.
Elle est soutenu par un jeune policier et surtout une journaliste qui couvre l'événement, confrontée dans son travail et sa vie de mère au machisme ambiant "en 2018 en Macédoine on vit comme au moyen-âge".
Ce film est à la fois une comédie et une satire des mœurs.
La comédienne Zoria Nusheva interprète Petrunya avec subtilité et brio.
Film antimachos, combatif et jubilatoire, à voir résolument.

Avis publié par Eloni le 7 mai 2019

Bon film, actrice touchante, situation kafkaïenne mais diagnostic réaliste sur la situation sociale et économique en Macédoine, un État jeune et bancal en recherche de repères identitaires et qui s'accroche aux symboles religieux et historiques pour asseoir sa légitimité contestée sur le plan international. Il y a eu quelques scènes très brèves où on sent l'ennui mais c'était justifié car cela représentait le vide de l'héroïne, sinon le rythme est bon. J'ai beaucoup aimé ce film très critique sur la situation difficile de la jeunesse et des femmes dans un pays en développement, ponctué de quelques mélodies locales (la Macédoine est une terre de musique avec une tradition de chants byzantins et folkloriques très riche). Plusieurs scènes d'anthologie où cette héroïne improvisée doit affronter la vindicte d'hommes enragés à la virilité hésitante ou bien le harcèlement banalisé.

Donner mon avis sur Dieu existe, son nom est Petrunya

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux