Funan

  • Funan 5.0 1 1 Note des offinautes :
    (1 vote et 1 avis)


    Consulter tous les avis ou Donnez votre avis
  • Genre : Animation
  • Réalisateur(s) : Denis Do
  • Distribution : Bérénice Bejo, Louis Garrel
  • Technique : Denis Do (Scénariste), Magali Pouzol (Scénariste), Elise Trinh (Scénariste)
  • Durée : 1h24
  • Copie : Couleur
  • Date de sortie : 06/03/2019
  • Année de réalisation : 2018
  • Première année de sortie : 2019
  • Première date de mise en salle : 06/03/2019
  • Nationalité : Luxembourg, Belgique, France

  • Description :
    Le 17 avril 1975, Phnom Penh, la capitale du Cambodge, est envahie par les troupes des Khmers rouges de l’Angkar (« L’Organisation ») qui s’emparent du pouvoir. 1,5 million de personnes se retrouvent sur les routes, propulsées vers « un avenir incertain ». Parmi elles, les membres de la famille de Sovanh, un petit garçon de 3 ans, tentent de se serrer les coudes, d’économiser la nourriture et de cacher le peu de biens précieux qu’ils ont pu emmener. Séparés de leur enfant par la foule lors de la traversée d’une rivière minée, Chou et son mari Khuon tentent de se rassurer tant bien que mal en se disant que sa grand-mère est sans doute avec lui.

    Après avoir travaillé en tant que décorateur sur Zombillénium (sorti en 2017), Denis Do, diplômé de l’école des Gobelins, réalise son premier film d’animation avec Funan. Étant lui-même d’origine cambodgienne, il s’est inspiré du vécu de sa mère durant le régime totalitaire imposé par les Khmers rouges. Il a souhaité « explorer la complexité des rapports humains dans un contexte extrême d’oppression ». Funan a reçu le Cristal du long-métrage au Festival international du film d’animation d’Annecy.
     

Il y a 1 avis sur Funan


Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.


5/ 5
, 6 mars 2019
La survie et le combat d'une jeune mère pour retrouver son fils arraché par le régime de Pol Pot.

Le thème d'un film d'animation est rarement inspiré d'un conflit. Avec Funan, du nom d'un royaume cambodgien du Ier siècle, c'est même la première fois que ce genre cinématographique s'intéresse à la période des Khmers rouges. Funan raconte le combat d’une famille cambodgienne au milieu des années 1970, dont la vie va être totalement bouleversée suite à la violente révolution de communistes radicaux, qui entraîna déplacements et travaux forcés pour les citadins « capitalistes » dont la vie fut dès lors rendue infernale. Comment retrouver son fils de 4 ans, perdu dans un cortège de déportés ? Denis Do aborde cette épouvantable guerre civile sous l'angle de la fiction, largement inspirée des souvenirs de sa mère.

Une beauté graphique sidérante

L’horreur du récit et la beauté de la nature se mêlent dans Funan. Poésie des couleurs, clarté du trait, travelling et panoramiques majestueux magnifient le film. La technique joue avec les détails, le noir et le blanc sont nuancés par des artifices ; on reconnaît le savoir-faire graphique de l'École des Gobelins, dont Denis Do a autrefois suivi la formation. Les voix de Bérénice Bejo et de Louis Garrel ajoutent une dimension orale supplémentaire au film. Moins manichéen que l’univers Disney, Funan est un très beau film d’animation qui prend la forme d’un conte initiatique et politique.

QOL
Funan, affiche Funan, extrait Chou, Sovanh Khuon, Chou Personnage, Sovanh, Khuon Chou, personnage La grand-mère, Sovanh Funan, extrait
Funan | Bac Films