Grâce à Dieu, affiche

Grâce à Dieu

Drame 2h17 Avant-première

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : François Ozon
Techniciens : François Ozon (Scénariste) , Evgueni Galperine (Compositeur) , Sacha Galperine (Compositeur)
Durée : 2h17
Date de sortie : 20/02/2019
Année de réalisation : 2018
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 20/02/2019

Galerie

Description

Lors d'une messe dominicale, Alexandre découvre avec effroi que le prêtre qui officie est celui qui a abusé de lui quand il était enfant. Il décide alors de dire la vérité et de se battre afin que l'homme d'Église soit puni et ne puisse plus s'approcher d'enfants. Il demande d'abord à l'évêque d'agir. Celui-ci refuse de faire quoi que ce soit et se réjouit même que les faits soient prescrits. François et Gilles apprennent les démarches d'Alexandre et se rendent compte qu'il est temps pour eux de libérer la parole. Leurs parents, qui tous ont fermé les yeux à l'époque des faits, et leur famille voient d'un mauvais œil le combat qui se prépare.

Moins de deux ans après L’Amant double, François Ozon s’éloigne du thriller psychologique pour un drame directement inspiré de faits réels récents. La sortie du film a d’ailleurs longtemps été menacée, puisque le procès du père Preynat n’est pas terminé. Tourné en secret, Grâce à Dieu était présenté au Festival du film de Berlin, où il a reçu l'Ours d'argent - Grand Prix du jury.

4 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Hector le 27 février 2019

François Ozon réussit son pari avec ce film sobre et édifiant en ne présentant rien d'autre que les faits, ce qui renforce la puissance du film. Les acteurs sont justes notamment Denis Ménochet qui après Jusqu'à la Garde montre ici toute l'étendue de son talent dans un registre totalement différent.

Publié par nathalie le 23 février 2019

Un film qui expose une réalité dure, crue avec pudeur et force. Les acteurs sont magnifiques chacun dans leur rôle qui livre en fonction des caractères les conséquences de ce qu'ils ont subi.... Le rôle difficile du prêtre pédophile est admirablement tenu par le comédien Bernard Verley qui parvient à vous confronter au malaise de ressentir le dégoût inspiré par les actes de ce prêtre et se mélange par moments à un sentiment de pitié face à cet homme âgé et qui n'a jamais nié (et même avoué) son "problème" que sa hiérarchie n'a jamais pris en compte pour l'éloigner de ses victimes...
Ce film a failli ne pas sortir accusé d'être un jugement avant l'heure mais François Ozon expliquait que ce film parlait plus de la (re)construction de ces hommes touchés par ce drame dans leur enfance et c'est vrai. L'exercice était difficile mais il est réussi.
Un film évidemment à voir...

Publié par Salles-cinema.com le 22 février 2019

Sobre et délicat, François Ozon narre un récit à la façon – revendiquée – d’une enquête journalistique sur des hommes dont l’innocence a été souillée et la foi ébranlée. Melvil Poupaud y est magnifique.

Publié par crespy le 21 février 2019

A voir par les croyants et tous les autres. Pour savoir.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !