Je suis heureux que ma mère soit vivante

De Claude Miller, Nathan Miller
Cinémas

Réalisation : Claude Miller, Nathan Miller
Principaux artistes : Vincent Rottiers, Sophie Cattani, Christine Citti, Yves Verhoeven
Genre : Drame
Nationalité : France
Durée : 1h30
Date de sortie : 30 septembre 2009
Distributeur : Metropolitan Filmexport

Présentation

Abandonnés très tôt par leur mère biologique, Thomas et Patrick sont recueillis par des parents adoptifs. Rebaptisé François, le petit Patrick oublie très vite la figure maternelle. Thomas, en revanche, ne cesse de se poser des questions, s’intéressant à son passé et désirant fortement revoir la femme qui l’a enfanté. Saisi par cet étrange mélange de haine et de fascination, il devient de plus en plus intraitable, faisant de plus en plus d'ennuis àses parents adoptifs. À 17 ans, la situation évolue finalement : alors que son père se trouve dépassé par les difficultés qu'il rencontre et s'enferme dans une maison de repos, Thomas commence à fréquenter dangereusement sa mère biologique…

Inspiré d’un fait divers commenté par Emmanuel Carrère, ce long métrage est le résultat d’une fructueuse collaboration entre Claude et Nathan Miller. Ce véritable passage de relais est articulé autour d’une ambivalente attirance pour la figure maternelle. Le scénario est énergiquement incarné par les deux acteurs principaux, et le mélange entre les différentes temporalités de l’histoire s’organise de manière subtile et adroite. Casting brillant, photographie assez finement dirigée, fait divers complexe et passionant : à partir de ces trois qualités principales, Je suis heureux que ma mère soit vivante aborde la question de l’adoption avec une brutale singularité, esquivant délicatement un certain nombre de lieux communs.

Casting

Réalisation : Claude Miller, Nathan Miller

Distribution : Vincent Rottiers (Thomas Jouvet à 20 ans), Sophie Cattani (Julie Martino), Christine Citti (Annie Jouvet), Yves Verhoeven (Yves Jouvet), Maxime Renard (Thomas à 12 ans), Olivier Guéritée (Patrick / François à 17 ans), Ludo Harley (Patrick / François à 9 ans), Gabin Lefebvre (Tommy à 4 ans), Quentin Gonzalez (Frédéric), Chantal Banlier (Chantal Duronnet), Thomas Momplot (Mathieu), Alberto Actis (le ferrailleur)

Casting technique : Emmanuel Carrère (Scénario), Alain Le Henry (Scénario), Claude Miller (Scénario), Nathan Miller (Scénario)

Derniers avis

Il n'y a pas encore d'avis sur Je suis heureux que ma mère soit vivante !
Donner mon avis sur Je suis heureux que ma mère soit vivante

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux