Julie (en 12 chapitres)

De Joachim Trier (2021)
Cinémas Drame 2h01

Réalisation : Joachim Trier
Principaux artistes : Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum, Hans Olav Brenner
Genre : Drame - Comédie dramatique
Titre original : Verdens verste menneske
Nationalité : Norvège
Durée : 2h01
Année de réalisation : 2021
Date de sortie : 13 octobre 2021
Distributeur : Memento Distribution

Présentation

Julie, âgée de 30 ans, est instable. Elle passe de la médecine à des études de psychologie. Elle s'essaie ensuite à la photographie, avec le soutien de sa mère, étonnée, mais très compréhensive, pour finalement travailler dans une librairie. C'est une jeune femme sympathique, alerte, qui refuse d'avoir des enfants et une routine. Elle fréquente Aksel, un dessinateur à succès de 45 ans qui voudrait un enfant avec elle. Mais Julie rencontre Eivind, son futur amant lors d'une soirée de mariage alcoolisée où elle s'est incrustée sans connaître personne.

Après Nouvelle Donne en 2006 et Oslo 31 août en 2012, Joachim Trier conclut sa trilogie d'Oslo avec Julie (en 12 chapitres). Acteur des trois opus, Anders Danielsen Lie donne la réplique à Renate Reinsve, présente également dans Oslo 31 août, qui interprète son premier grand rôle dans un long-métrage. Avec succès car l'actrice remporte le Prix d'interprétation féminine du Festival de Cannes en 2021.

Casting

Réalisation : Joachim Trier

Distribution : Renate Reinsve (Julie), Anders Danielsen Lie (Aksel), Herbert Nordrum (Eivind), Hans Olav Brenner (Ole Magnus), Maria Grazia di Meo (Sunniva), Marianne Krogh (Eva), Sofia Schandy Bloch (Nathalie), Savannah Marie Schei (Eva), Anna Dworak (Kathrine), Deniz Kaya (Adil), Helene Bjørnebye (Karianne), Thea Stabell (Åse)

Casting technique : Joachim Trier (Scénario), Ola Flottum (Musique), Eskil Vogt (Scénario)

Derniers avis

Avis publié par Maria Valeria le 4 mars 2022

Six mois après, Julie et ses aventures continuent de m'habiter. Le plus lumineux des films de Joachim Trier. Il méritait le César du meilleur film étranger, ex aequo avec Compartiment num 6 de Kusmanen.

Avis publié par Fab le 13 novembre 2021

Magnifique film.

Avis publié par MADDALUNO le 12 novembre 2021

"Julie en 12 chapitres" film norvégien de Joachim Trier. Julie, charmante jeune femme trentenaire (Renate Reinsve) qui ne sait trouver sa voie dans la vie, rencontre un dessinateur de Bandes Dessinées (Anders Danielsen Lie, beaucoup de charme), ils ne sont pas d'accord pour avoir des enfants puis lui, un soir de dédicace, rentre seule à la maison et s'invite à une fête ou elle rencontre un homme marié barman mais sans aller plus loin dans leur liaison. Finalement elle se sépare du dessinateur pour vivre avec ce serveur de bar car sa femme s'est découverte une vie naturelle. Présenté avec un prologue et un épilogue plus les 12 chapitres différents avec un thème précis. Celui ou ils goûtent des champignons hallucinogènes est excellent. La scène avec le barman ou ils échangent des fumées de cigarettes aussi. L'actrice s'adapte à chaque scène à merveille (prix d'interprétation à Cannes 2021) mérité. Très bon film original à la fois comédie dramatique et comique parfois. A voir.

Avis publié par Didier le 1er novembre 2021

C'est juste un bon film et on passe un bon moment avec le personnage de Julie et ses hésitations perpétuelles. Elle ne sait pas où se situer et faire des choix. Sincèrement c'est le cas de beaucoup de vies. Elle reste attachante et proche.

Avis publié par matti jarvinen le 28 octobre 2021

En fait, pourquoi ai-je pensé que ce film pourrait me plaire ?
J'aurais dû comprendre, en voyant la bande-annonce qu'il n'était pas fait pour moi.
L'ensemble est mou, plutôt faible, pratiquement à aucun moment on ne s'intéresse au sort des personnages. Une exception : la confession d'Aksel à l'hôpital, quand il sait que sa vie va finir.
Cela n'efface pas toutes les scènes où l'on s'ennuie ferme à voir des gens qu'on fuirait dans la vie réelle : ainsi les amis d'Aksel, dans leur maison de campagne, buvant et dansant et parlant, le tout étant assez grotesque.
Le comble est atteint dans la "mise en scène", quand on assiste, navré, à la séquence où Julie traverse la ville où toute vie s'est arrêtée pour rejoindre l'homme pour lequel elle va quitter Aksel.
Sur le générique de fin, choix déplorable d'une médiocre version anglaise par Art Garfunkel du classique "Aguas de Março" de Jobim dont on préfèrera une version en langue originale par le grand João Gilberto.

Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
20:45

9 avis sur Julie (en 12 chapitres)

Avis publié par Maria Valeria le 4 mars 2022

Six mois après, Julie et ses aventures continuent de m'habiter. Le plus lumineux des films de Joachim Trier. Il méritait le César du meilleur film étranger, ex aequo avec Compartiment num 6 de Kusmanen.

Avis publié par Fab le 13 novembre 2021

Magnifique film.

Avis publié par MADDALUNO le 12 novembre 2021

"Julie en 12 chapitres" film norvégien de Joachim Trier. Julie, charmante jeune femme trentenaire (Renate Reinsve) qui ne sait trouver sa voie dans la vie, rencontre un dessinateur de Bandes Dessinées (Anders Danielsen Lie, beaucoup de charme), ils ne sont pas d'accord pour avoir des enfants puis lui, un soir de dédicace, rentre seule à la maison et s'invite à une fête ou elle rencontre un homme marié barman mais sans aller plus loin dans leur liaison. Finalement elle se sépare du dessinateur pour vivre avec ce serveur de bar car sa femme s'est découverte une vie naturelle. Présenté avec un prologue et un épilogue plus les 12 chapitres différents avec un thème précis. Celui ou ils goûtent des champignons hallucinogènes est excellent. La scène avec le barman ou ils échangent des fumées de cigarettes aussi. L'actrice s'adapte à chaque scène à merveille (prix d'interprétation à Cannes 2021) mérité. Très bon film original à la fois comédie dramatique et comique parfois. A voir.

Avis publié par Didier le 1er novembre 2021

C'est juste un bon film et on passe un bon moment avec le personnage de Julie et ses hésitations perpétuelles. Elle ne sait pas où se situer et faire des choix. Sincèrement c'est le cas de beaucoup de vies. Elle reste attachante et proche.

Avis publié par matti jarvinen le 28 octobre 2021

En fait, pourquoi ai-je pensé que ce film pourrait me plaire ?
J'aurais dû comprendre, en voyant la bande-annonce qu'il n'était pas fait pour moi.
L'ensemble est mou, plutôt faible, pratiquement à aucun moment on ne s'intéresse au sort des personnages. Une exception : la confession d'Aksel à l'hôpital, quand il sait que sa vie va finir.
Cela n'efface pas toutes les scènes où l'on s'ennuie ferme à voir des gens qu'on fuirait dans la vie réelle : ainsi les amis d'Aksel, dans leur maison de campagne, buvant et dansant et parlant, le tout étant assez grotesque.
Le comble est atteint dans la "mise en scène", quand on assiste, navré, à la séquence où Julie traverse la ville où toute vie s'est arrêtée pour rejoindre l'homme pour lequel elle va quitter Aksel.
Sur le générique de fin, choix déplorable d'une médiocre version anglaise par Art Garfunkel du classique "Aguas de Março" de Jobim dont on préfèrera une version en langue originale par le grand João Gilberto.

Avis publié par Martin le 18 octobre 2021

Certes les scènes d’intérieur donnent un peu l’impression d’avoir été tournées chez IKEA. Mais le film est plus profond qu’il n’y paraît, ce qui donne lieu à quelques longueurs qu’on ne remarquera pas si on est séduit par Julie, si attachante et lumineuse quoique irrésolue. La bande son est top et le film très actuel. J’ai aimé.

Avis publié par Isabelle le 17 octobre 2021

Ce film laisse un goût d'amertume, son héroïne n'allant au bout d'aucun de ses projets ni amoureux... elle semble passer a coté de sa vie, surtout lorsqu'elle s'aperçoit que l'homme qui l'a profondément aimée condamné par un cancer, lui avoue qu'elle a été la seule qui comptait a ses yeux... au total une vie pour rien, une vie ratée.
L'actrice principale est lumineuse.

Avis publié par Salles-cinema.com le 15 octobre 2021

Très prévisible et trop stylisé, le récit d'une femme trentenaire à un cap de sa vie est irritant et décevant. L'actrice principale, auréolée à Cannes, sauve (un peu) ce surestimé film de Joachim Trier dont on avait préféré la beauté de "Thelma" et la nostalgie de "Oslo, 31 août".

Avis publié par sonia le 15 octobre 2021

Julie est mon coup de coeur de cette Rentrée 2021 (avec Dune... non, ce n'est pas tromper ;) )
Simplicité et fantaisie font le charme puissant de ce film porté par des acteurs excellemment dirigés ; ni gnangnan ni harpie, Renate Reinsve est simplement parfaite.

Donner mon avis sur Julie (en 12 chapitres)

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux