La Jeune Fille sans mains

De Sébastien Laudenbach (2016)
Cinémas Animation 1h16

Réalisation : Sébastien Laudenbach
Principaux artistes : Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Philippe Laudenbach, Olivier Broche
Genre : Animation
Nationalité : France
Durée : 1h16
Année de réalisation : 2016
Date de sortie : 14 décembre 2016

Présentation

Un meunier à bout de force, affamé et ruiné, vend sa fille au diable contre une rivière d’or et l’illusion du bonheur. Les mains de la jeune fille étant trop pures pour que le démon l'emporte, elle se les fait couper avant de s'enfuir. Elle rencontre la déesse de l’eau, un doux jardinier et un prince qui tombe immédiatement amoureux d'elle et lui fabrique des prothèses en or. Lorsqu'elle tombe enceinte et que la guerre éclate aux confins du royaume, elle va devoir prendre son destin en main et maîtriser sa peur et ses doutes.

Adapté du conte cruel des frères Grimm, La Jeune Fille sans mains n’est pas un film d’animation comme les autres. Sébastien Laudenbach a choisi une esthétique très particulière qui fait de ses personnages des mouvements évanescents et inachevés. Mais le réalisateur affirme que son film s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux enfants : « Les thèmes : le corps, l’émancipation et l’amour sont des choses qui intéressent les enfants. […] Tout est dessiné, rien n’est vrai, on est dans la métaphore. Les enfants le ressentent, les adultes le comprennent. »

Casting

Derniers avis

Avis publié par McVities le 19 décembre 2016

Un peu déconcertant au début, ce trait elliptique et ces calques qui pourraient laisser une impression de "à l'économie". Il n'en est rien. Les voix sont parfaites et la musique colle parfaitement.
Dans la même trempe que "U", mais dans un registre plus restreint et plein de noirceur.
Il faut d'ailleurs préciser que ce film n'est pas vraiment destiné à un jeune public, par la cruauté de son thème mais aussi par le côté charnel bien présent de l'héroïne.

1 avis sur La Jeune Fille sans mains

Avis publié par McVities le 19 décembre 2016

Un peu déconcertant au début, ce trait elliptique et ces calques qui pourraient laisser une impression de "à l'économie". Il n'en est rien. Les voix sont parfaites et la musique colle parfaitement.
Dans la même trempe que "U", mais dans un registre plus restreint et plein de noirceur.
Il faut d'ailleurs préciser que ce film n'est pas vraiment destiné à un jeune public, par la cruauté de son thème mais aussi par le côté charnel bien présent de l'héroïne.

Donner mon avis sur La Jeune Fille sans mains

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux