Plaire, aimer et courir vite, Affiche

Plaire, aimer et courir vite

Drame 2h12

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Christophe Honoré
Techniciens : Christophe Honoré (Scénariste) , Rémy Chevrin (Directeur artistique)
Durée : 2h12
Date de sortie : 10/05/2018
Année de réalisation : 2018
Année de sortie : 2018
Date de mise en salle : 10/05/2018

Galerie

Description

En 1990, Arthur, 20 ans, étudiant à Rennes, rencontre Jacques, un écrivain parisien, qui vit avec son jeune fils. Entre Jacques et Arthur, c'est le début d'une histoire d'amour. Mais celle-ci est conditionnée par la vie bien remplie de Jacques et surtout par la maladie qui ronge l'écrivain.

Plaire, aimer et courir vite est le douzième long-métrage réalisé par Christophe Honoré. Porté par les prometteurs Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamps, le film permet à son réalisateur de revenir en compétition au Festival de Cannes, où il n’était pas revenu depuis Les Bien-aimés, en 2011.
 

8 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Kvigig le 1er octobre 2018

C’était magnifique

Publié par Maria Valeria le 1er septembre 2018

Contre toute attente, un film superbe. Sa bande-son et ses interprètes restent l'une de mes plus belles expériences ciné de 2007. Et je ne m'y attendais pas.

Publié par Roger le 6 juillet 2018

Écriture belle et dérangeante comme cette belle histoire d’amour.

Publié par Louise le 1er juin 2018

Du grand Honoré, un de ses meilleurs films à aujourd’hui.

Publié par Denis le 27 mai 2018

De superbes émotions, une histoire d’amour magnifique et surtout, un très beau film.

Publié par Philippe le 18 mai 2018

Retour vers le futur sur les années sida avec ce nouveau film d'Honoré.
Difficile d'être original mais l'écriture cinématographique est réelle et intéressante.

Publié par Remy le 17 mai 2018

Même pour les moins exigeants comme moi, qui suis plutôt « bon public » et certainement pas homophobe.
Mais là ce film peut carrément rendre homophobe. Le fameux effet boomerang des films à message... Dommage.

Publié par Fred le 12 mai 2018

Tout ça pour ça... Un film qui s'embourbe dans son scenario sans susciter la moindre émotion.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !