Quand passent les cigognes

De Mikhail Kalatozov (1957)
Cinémas Drame 1h35 Réédition

Réalisation : Mikhail Kalatozov
Principaux artistes : Tatiana Samoilova, Aleksey Batalov, Vasili Merkuryev, Aleksandr Shvorin
Genre : Drame
Titre original : Letiat jouravly
Nationalité : URSS
Durée : 1h35
Année de réalisation : 1957
Date de sortie : 30 octobre 2019
Date de première mise en salle : 11/06/1958
Distributeur : France Distribution

Présentation

À Moscou, en 1941. Boris et Veronika sont épris l'un de l'autre. Ils se promènent, le soir, tendrement enlacés, au bord de la Volga. Ces amours juvéniles sont bientôt interrompues par la déclaration de guerre. Boris s'engage, malgré la violente réprobation de son père, Fiodor Borozdine, médecin à Moscou. Sur le quai de la gare, prêt à partir pour le front, Boris s'étonne de l'absence de Veronika. Celle-ci arrivera, mais trop tard, pour saluer celui qu'elle aime. Ce sera la grand-mère de Boris qui remettra à la jeune fille le petit écureuil en peluche que Boris voulait lui offrir en cadeau d'adieu. La guerre exerce ses ravages. La famille de Veronika meurt dans un bombardement. La jeune femme se réfugie chez les Borozdine.

Second long-métrage de Mikhail Kalatozov, Quand passent les cigognes a reçu la Palme d’Or en 1958. Le film est une prouesse technique pour l’époque, notamment grâce aux mouvements de caméra et à l’originalité photographique, due au chef opérateur Sergueï Ouroussevski. Quand passent les cigognes est adapté de la pièce Éternellement vivants de Viktor Sergueïevitch Rozov.

Casting

Réalisation : Mikhail Kalatozov

Distribution : Tatiana Samoilova (Veronika), Aleksey Batalov (Boris), Vasili Merkuryev (Fiodor Ivanovitch Borozdine), Aleksandr Shvorin (Mark), Svetlana Kharitonova (Irina), Konstantin Nikitin (Volodia), Valentin Zoubkov (Stepan), Antonina Bogdanova (la grand-mère)

Casting technique : Viktor Rozov (Scénario), Viktor Rozov (Scénario original)

Derniers avis

Avis publié par Christophe le 26 janvier 2022

La mise en scène est surprenamment moderne et inventive, très agréable. De plus l'histoire est intéressante et bien jouée : à voir, y compris en salle.

1 avis sur Quand passent les cigognes

Avis publié par Christophe le 26 janvier 2022

La mise en scène est surprenamment moderne et inventive, très agréable. De plus l'histoire est intéressante et bien jouée : à voir, y compris en salle.

Donner mon avis sur Quand passent les cigognes

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux