Roubaix, une lumière, affiche

Roubaix, une lumière

Policier / Espionnage 2h00

Nationalité : France
Genre : Policier / Espionnage
Réalisateur : Arnaud Desplechin
Techniciens : Arnaud Desplechin (Scénariste) , Grégoire Hetzel (Compositeur) , Léa Mysius (Scénariste)
Durée : 2h00
Date de sortie : 21/08/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 21/08/2019

Galerie

Description

Lucette, une vieille dame de 83 ans, meurt la nuit de Noël, dans un quartier morne de Roubaix. Les meurtriers sont repartis avec un butin dérisoire : une télé, quelques produits d’entretien et une boîte de nourriture pour chiens. Marie et Claude, deux voisines de la défunte, toxicos, alcoolos et amoureuses, sont interrogées par Daoud, un flic au flair implacable, un homme doux et très humain, et Louis, une jeune recrue idéaliste. Pour les amener à reconnaître leur faute, Daoud va les interroger, sans jugement et en tentant de comprendre d’où viennent toute cette souffrance et cette colère.

Première incursion d’Arnaud Desplechin dans le genre du polar, Roubaix, une lumière était en compétition au Festival de Cannes en mai 2019. Le film s’inspire d’un fait divers survenu en 2002 à Roubaix, ville natale du cinéaste, qui avait fait l’objet d’un documentaire, Roubaix, commissariat central, sorti en 2008. Desplechin a été principalement influencé par Le Faux Coupable d’Alfred Hitchcock.

Séances

Paris 3
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
10:15
Paris 5,6
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:30
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
18:00
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00 20:15
Étoile Saint-Germain-des-Prés (Le Beau Regard)
22, rue Guillaume Apollinaire
Paris 6e
16:10
Paris 5,6
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:40
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00 20:15
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
21:15
Paris 5,6
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
12:00
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:40
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00
Étoile Saint-Germain-des-Prés (Le Beau Regard)
22, rue Guillaume Apollinaire
Paris 6e
16:10
Paris 3
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
10:15
Paris 5,6
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
12:00
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
19:00
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
16:20
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00
Étoile Saint-Germain-des-Prés (Le Beau Regard)
22, rue Guillaume Apollinaire
Paris 6e
13:15
Paris 3
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
10:15
Paris 5,6
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
12:00
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
16:15
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
17:00
Paris 5,6
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
12:00
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:05
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
13:20
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00
Étoile Saint-Germain-des-Prés (Le Beau Regard)
22, rue Guillaume Apollinaire
Paris 6e
15:45
Paris 5,6
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
12:00
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
18:30
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
3 -
18:00 20:15
Étoile Saint-Germain-des-Prés (Le Beau Regard)
22, rue Guillaume Apollinaire
Paris 6e
13:45
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
17:00

7 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Keledouma le 23 octobre 2019

Dommage le choix de la couleur au noir et blanc pour ce polar. Excellent casting.

Publié par Maria Valeria le 19 septembre 2019

Un Desplechin qui déroutera et possiblement déplaira ses fans tout en jouant sur la même corde. Roubaix c'est le terrain du passé du mystérieux car paisible Zem, de l'avenir du jeune policier catho zélé, des barreaux de deux femmes liées par l'amour et la misère de l'irréparable. Desplechin ne cache pas son jeu, et même si Sarah Forestier et Léa Seydoux surjouent un peu trop leur misère humaine et sociale, reste la lumière des échanges avec ce grand-père algérien qui reste, comme ce polar en trompe-l'œil, habité.

Publié par Salles-cinema.com le 11 septembre 2019

Polar social et psychologique loin des univers habituels qu'on voit au cinéma. La deuxième partie, sorte de huis clos, est passionnante. Excellentes comédiennes que sont Sara Forestier et Léa Seydoux et, surtout, la présence charismatique de Roschdy Zem.

Publié par Philippe le 10 septembre 2019

Je ne sais pas qui est Kina mais manifestement elle n'a pas vu ce film qui non seulement n'a pas séduit le jury de Cannes mais également le public... La ville est absente, on a à faire à quasiment à un huis clos, le rythme est ennuyeux, seuls R. Zem et Sara forestier sauvent le peu qu'il y a à sauver dans ce film.

Publié par Kina le 24 août 2019

Le suspens n'était pas l'objet.
Desplechin est le peintre des âmes, mais au cas présent des difficultés sociales et du drame qui en découle ! Magnifiquement interprété, avec "juste ce qu'il faut" pour chacun(e) des interprètes.

Publié par Philippe le 23 août 2019

Film ambitieux et d'ambiance et qui évite le naufrage grâce à l'interprétation flegmatique de R. Zem en flic intègre et humain qui compose avec un contexte social dégradé. Mais l'ensemble est très décevant tant au niveau de l'objectif sociologique que des affaires de police qui n'offrent aucun suspens.
On comprend que ce film n'ait pas séduit le jury cannois et n'a obtenu aucune récompense.

Publié par sonia le 21 août 2019

Noire descente chez des flics à peine moins misérables que les citoyens qu'ils sont supposés protéger.
Vain et désagréable mais à voir pour Léa Seydoux et Sara Forestier.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !