Information suite à l'annonce du couvre-feu à Paris et en Île-de-France • • •
Sympathie pour le diable, affiche

Sympathie pour le diable

(2 votes et 2 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 1h40

Nationalité : France, Belgique, Canada
Genre : Drame
Réalisateur : Guillaume de Fontenay
Techniciens : Jean Babe (Scénariste) , Guillaume de Fontenay (Scénariste) , Guillaume Vigneault (Scénariste)
Durée : 1h40
Date de sortie : 27/11/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 27/11/2019

Galerie : photos & vidéos

En novembre 1992, en pleine guerre en ex-Yougoslavie, le journaliste français Paul Marchand tente de rendre compte du siège de Sarajevo et du sort des 400 000 habitants pris en otage par les troupes serbes. Irascible, sûr de lui, fumeur invétéré de cigares, Paul n'a pas peur d'aller au plus près des violences. Accompagné de Vincent, son photographe, Marchand veut réveiller les consciences occidentales. Pour que les morts ne forment pas une donnée abstraite, pour leur redonner une identité, il est prêt à traverser les zones de conflits et les checkpoints les plus dangereux pour aller voir la réalité des corps.

Premier long-métrage de Guillaume de Fontenay, Sympathie pour le diable s’inspire de la vie du reporter de guerre Paul Marchand et de son livre du même nom, que le réalisateur définit comme « un cri du cœur, une litanie sur la guerre, la mort et son expérience de correspondant de guerre après ce conflit ». Admirateur de Paul Marchand depuis des années, Guillaume de Fontenay l’avait rencontré en 2006. Pour l’incarner, il a choisi Niels Schneider dont le charisme et les fêlures semblaient se rapprocher du personnage.

2 avis sur Sympathie pour le diable

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Salles-cinema.com le 7 décembre 2019

Après "Camille", voici un nouveau portrait d'un journaliste de guerre, cette fois-ci à Sarajevo en 1992.
Puissant et brut, le film est porté par Niels Schneider.
Une excellente réflexion sur le métier de journaliste de guerre.

Publié par nathalie le 6 décembre 2019

J'ai du mal à trouver les mots pour parler de ce film. J'aimerais juste vous conseiller d'aller le voir...

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !