That uncertain feeling

De Ernst Lubitsch
Cinémas Comédie 1h25

Réalisation : Ernst Lubitsch
Principaux artistes : Merle Oberon, Melvyn Douglas, Burgess Meredith, Alan Mowbray
Genre : Comédie
Titre original : Illusions perdues
Nationalité : Etats-Unis
Durée : 1h25
Date de sortie (ou ressortie) : 4 mars 1998
Distributeur : Actions - Osso 12 / 02 / 47

Présentation

Trop pris par ses affaires, Larry Baker délaisse son épouse, la jolie Jill. Crises de hoquets, visites chez le Dr Vengard, psychanalyste, qui guérit involontairement la jeune femme de ses maux en lui faisant rencontrer dans son salon d'attente l'un de ses patients, Alexander Sebastian. Le couple sympathise et Jill ravie découvre un autre univers auprès de ce nouvel ami, artiste, pianiste charmant et bohême. Larry n'apprécie pas cette nouvelle et perturbante connaissance et, jaloux, se déclare prêt à divorcer. Par chance, Jill réalisera à temps que supporter au quotidien les humeurs capricieuses d'Alexander n'est vraiment pas une sinécure et que, finalement, Larry était bien l'homme de sa vie...

That uncertain feeling : la distribution

Réalisation : Ernst Lubitsch

Casting : Merle Oberon (Jill Baker), Melvyn Douglas (Larry Baker), Burgess Meredith (Alexander Sebastian), Alan Mowbray (le docteur Venguard), Harry Davenport (Jones), Sig Ruman (Kafka), Eve Arden (Sally Higgins), Richard Carle (Albert)

Distribution technique : Walter Reisch (scénario), Victorien Sardou (scénario), Werner R Heymann (musique), Emile DeNajac (scénario), Donald Ogden Stewart (scénario)

Avant That uncertain feeling, Ernst Lubitsch a réalisé The Shop Around the Corner en 1940, Ninotchka en 1939, La Huitième Femme de Barbe-Bleue en 1938 et Ange en 1937.

La musique a été composée par Werner R Heymann, qui avait composé auparavant la bande son des films The Shop Around the Corner en 1940, The Earl of Chicago en 1940, Ninotchka en 1939 et Stolen holiday en 1937.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Merle Oberon dans Lydia (1941) et Voyage sans retour-1940 (1940) ; Melvyn Douglas dans A Woman's Face (1941) et La Femme aux deux visages (1941) et Burgess Meredith dans Ses trois amoureux (1941) et Swing romance (1941).

Derniers avis sur le film : That uncertain feeling

Il n'y a pas encore d'avis sur That uncertain feeling.
Donner mon avis sur That uncertain feeling

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.