Tout s'est bien passé

De François Ozon (2020)
Cinémas Drame 1h53

Réalisation : François Ozon
Principaux artistes : Sophie Marceau, Charlotte Rampling, Hanna Schygulla, André Dussollier
Genre : Drame
Nationalité : France
Durée : 1h53
Année de réalisation : 2020
Date de sortie : 22 septembre 2021
Distributeur : Diaphana

Présentation

Une nuit, le père d'Emmanuèle, 85 ans, est victime d'un AVC. Désormais paralysé, il peut à peine parler et son état va s'empirer. Parce qu'il a follement aimé la vie, il refuse son lent délabrement et demande à sa fille Emmanuèle de l'aider. Ce qui ne manque pas de provoquer la jalousie de son autre fille, qui s'est toujours sentie mal aimée. Ensemble, les deux sœurs décident de demander à une association suisse de les aider dans leur démarche. Alors que le processus suit son cours, c'est l'occasion de se dire quelques vérités sur leur enfance difficile à cause d'un père distant et froid. Emmanuèle ne comprend pas pourquoi sa mère est restée avec lui.

Suite au décès d'Emmanuèle Bernheim en 2017, son ami et collègue François Ozon a décidé d'adapter son livre Tout s'est bien passé dans un film éponyme. Pour interpréter Emmanuèle, le réalisateur d'Été 85 a fait appel à une actrice avec qui il avait toujours voulu tourner : Sophie Marceau. Pour le rôle du père victime d'un AVC, André Dussollier a dû se faire poser des prothèses afin de paralyser une partie de son visage.

Casting

Tout s'est bien passé : la critique

Le retour en grâce de Sophie Marceau

Présenté en Compétition officielle à Cannes en juillet dernier, le nouveau drame de François Ozon, adapté du roman Tout s’est bien passé d’Emmanuèle Bernheim, aborde le thème douloureux de la fin de vie et du suicide assisté.

Pour raconter l’histoire, intime, de celle qui fut sa co-scénariste sur quatre de ses films, François Ozon s’est appuyé sur un formidable trio d’acteurs. Servi par les performances d’André Dussolier, Sophie Marceau et Géraldine Pailhas, le drame parvient à ne jamais sombrer dans le pathos en déroulant au contraire une chronique familiale serrée, avec ses moments de stress, d’espoir et aussi de rire. Le casting invite également Éric Caravaca, Grégory Gadebois ou encore, plus étonnant, Hanna Schygulla, la muse de Rainer Werner Fassbinder, qui interprète ici la responsable d’une association suisse qui aide les gens à « mourir dans la dignité ».

L’histoire est tragiquement banale. Après un AVC, André Dussolier (qu’on a rarement vu dans un tel rôle de composition), diminué, veut en finir et demande à sa fille Emmanuèle de l’aider. Elle s’y oppose fermement, tout comme sa sœur, d’autant plus que l’état de leur père semble s’améliorer de jour en jour. Mais André n’en démord pas.

Un sujet de société fort

Le choix de l’interprète de La Boum pour incarner Emmanuèle Bernheim est d’emblée payant. Sophie Marceau, peu présente sur grand écran dernièrement et qui vient donc s’ajouter à la longue liste des actrices de François Ozon, inonde l’ensemble de son naturel et vient rappeler, s’il était besoin, combien elle occupe une place à part dans le cœur et l’imaginaire des Français. Elle arrondit, aussi, une mise en scène qui, à trop vouloir rester pudique, paraît parfois un peu académique. Jamais, surtout, elle n’en fait trop.

De nombreux spectateurs se reconnaîtront dans son personnage, comme dans celui de sa sœur. Ozon s’est, une fois encore, emparé d’un sujet de société fort. Après le salué Grâce à Dieu, dans lequel ce fils de catholiques abordait une autre histoire vraie : la pédophilie au sein de l’Église, à travers l’affaire Preynat. Tout s’est bien passé engage une réflexion sur l’aide à la fin de vie, illégale en France mais possible en Suisse depuis 1942. Le scénario est très pédagogue. Il relate minutieusement le travail des associations qui aident les malades à mourir. Le dénouement, attendu, n’en est pas moins sidérant.

Derniers avis

Avis publié par Gabrielle le 20 octobre 2021

Oui un grand film.
Des acteurs remarquables.
Drôlerie, souffrance du patient, de la famille, atteinte de soi.
Droit de vie, droit de mort.
Tout est évoqué.
Sujet tabou en France.

Avis publié par Z Louison le 16 octobre 2021

Un chef-d'oeuvre de subtilité, de drôlerie et de vitalité sur la mort volontaire
quand la vie devient impossible à la fin d'une existence.
Un film qui gagne en puissance à mesure qu'il avance.

Avis publié par Sophie le 3 octobre 2021

Le film le plus atroce et épouvantable qu’aura interprété Dussolier. Sophie Marceau est remarquable, mais le film manque sa cible.

Avis publié par Salles-cinema.com le 30 septembre 2021

Une mise en scène très (trop?) classique pour ce nouveau film de Ozon qui émeut et fait sourire à la fois. André Dussolier est magistral en octogénaire diminué, lassé de la vie et déterminé à y mettre fin. Et Sophie Marceau, bien sûr, qui trouve ici un très beau personnage.

Avis publié par Didier le 27 septembre 2021

Sujet difficile traité avec retenue par François Ozon. Il préfère l'aborder sur le plan des relations dans la cellule familiale. De ce fait il évite les écueils de partis pris contestables. Il n'y a pas de jugement mais des constats sur un sujet auquel la société française ne sait pas ou ne veut pas répondre. On rit presque des outrances du père ce qui allège la tension de cette situation.

Paris 12
Cinémathèque française
51 rue de Bercy
Paris 12e
18:00

8 avis sur Tout s'est bien passé

Avis publié par Gabrielle le 20 octobre 2021

Oui un grand film.
Des acteurs remarquables.
Drôlerie, souffrance du patient, de la famille, atteinte de soi.
Droit de vie, droit de mort.
Tout est évoqué.
Sujet tabou en France.

Avis publié par Z Louison le 16 octobre 2021

Un chef-d'oeuvre de subtilité, de drôlerie et de vitalité sur la mort volontaire
quand la vie devient impossible à la fin d'une existence.
Un film qui gagne en puissance à mesure qu'il avance.

Avis publié par Sophie le 3 octobre 2021

Le film le plus atroce et épouvantable qu’aura interprété Dussolier. Sophie Marceau est remarquable, mais le film manque sa cible.

Avis publié par Salles-cinema.com le 30 septembre 2021

Une mise en scène très (trop?) classique pour ce nouveau film de Ozon qui émeut et fait sourire à la fois. André Dussolier est magistral en octogénaire diminué, lassé de la vie et déterminé à y mettre fin. Et Sophie Marceau, bien sûr, qui trouve ici un très beau personnage.

Avis publié par Didier le 27 septembre 2021

Sujet difficile traité avec retenue par François Ozon. Il préfère l'aborder sur le plan des relations dans la cellule familiale. De ce fait il évite les écueils de partis pris contestables. Il n'y a pas de jugement mais des constats sur un sujet auquel la société française ne sait pas ou ne veut pas répondre. On rit presque des outrances du père ce qui allège la tension de cette situation.

Avis publié par Isabelle le 25 septembre 2021

Interprétation magistrale de Dussolier dans un rôle complexe où il fait preuve une fois de plus de son immense talent... Son personnage, atteint d un AVC qui le laisse lourdement handicapé, réclame d'une de ses filles qu'il a humilié toute son enfance qu'elle l'aide à bénéficier d une euthanasie médicalisée en Suisse... Est mis a jour l'emprise et le chantage d un père tyrannique, sur ses enfants, l'aspect financier du droit à "choisir sa mort", la culpabilité des enfants démunis devant un père devenu vulnérable de par la maladie, en bref une autopsie réussie...

Avis publié par Remy le 24 septembre 2021

Ozon se fait maintenant le prosélyte de l’euthanasie…Le concept de son film : Le personnage principal du film à qui on a gelé la lèvre inférieure pour le rendre bien moche et bien abîmé… estime qu’il souffre trop, qu’il est trop vieux, qu’il n’a plus de plaisir dans sa vie, dès lors il préfère que ses filles le tuent via l’euthanasie médicale en Suisse…
Trop sympa le papy… vraiment trop sympa puisque seul son nombril, son propre plaisir compte pour lui.
Film à la gloire de l’égoïsme ! Toute souffrance étant de nos jours absolument inacceptable.
Quelle époque !
On redoute le prochain film…

Avis publié par Caroline le 22 septembre 2021

Sujet qui peut tous nous concerner, traité avec pudeur et réalisme, avec un André Dussolier impressionnant de vérité.

Donner mon avis sur Tout s'est bien passé

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux