Une fille facile, affiche

Une fille facile

(3 votes et 3 avis)
Ajouter à mes favoris
Comédie dramatique 1h31

Nationalité : France
Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Rebecca Zlotowski
Techniciens : Zahia Dehar (Scénariste) , Georges Lechaptois (Directeur artistique) , Teddy Lussi-Modeste (Scénariste) , Rebecca Zlotowski (Scénariste)
Durée : 1h31
Date de sortie : 28/08/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 28/08/2019

Galerie

Description

Naïma vit avec sa mère dans un quartier populaire de Cannes. Elle a 16 ans et se donne l'été pour choisir un métier, peut-être dans la restauration. En attendant, elle veut profiter de la saison qui commence. Sa cousine, Sofia, qui arrive sans prévenir de Paris, lui en donne l’occasion. Sofia est une jeune femme dont la plastique attire tous les regards. Elle porte des produits de luxe et en offre à Naïma. Les deux cousines font la connaissance d’un playboy milliardaire et de son ami. Ensemble, elles font la fête, mènent la belle vie, rendent visite en yacht à une femme très chic, installée dans une magnifique maison sur la côte italienne.

Quatrième long-métrage de Rebecca Zlotowski, Une fille facile était présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en mai 2019, où il a reçu le Prix SACD. L’envie de faire ce film découle de la rencontre entre la réalisatrice et Zahia Dehar qui, selon ses mots, possède « le phrasé d’un personnage d’un film d’Éric Rohmer qui me séduit tout de suite ». Elle a souhaité construire un conte poétique estival à la fois moderne et atemporel.

3 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par sonia le 9 septembre 2019

De quoi est vraiment faite la "belle vie" de ces filles montées (se faire monter) à Paris (ou ailleurs) qui fait encore rêver les petites provinciales sans avenir (si ce n'est celui de construire patiemment leur bonheur) ?
Zahia Dehar est forcément parfaite en effroyable bimbo déjà hors d'usage qui tente de s'ériger en modèle pour sa cousine qu'on devine toujours pucelle (mais amoureuse) et future aide-cuistot dans le bel hôtel où sa mère fait le ménage.
Un ange passe à chaque fois que la poupée gonflante exhibe sa chaire déjà cellulitée et que son museau saccagé par la chirurgie ânonne ses perles de précieuse ridicule.
A la manière du barbu friqué qu'elle fait triquer quelques jours, on éclate de rire et on la zappe, en espérant que la plus jeune en tire quelques leçons de "vraie vie".
Bref... vous savez quoi les filles ? L'argent ne fait pas le bonheur !

Publié par Salles-cinema.com le 4 septembre 2019

Sous les aspects d'une chronique estivale et de son apparente légèreté, le film de Rebecca Zlotowski est une étude cinglante et désespérée du fossé socio-culturel qui sépare les classes de notre société. Les acteurs sont remarquables, mention spéciale pour Benoît Magimel et l'étonnante Zahia Dehar au phrasé précieux et à la plastique hyper sexuée.

Publié par Philippe le 28 août 2019

En dépit des efforts de la réalisatrice, des acteurs.... de belles images, une musique sympa... le film reste sur un scenario insipide qui pourrait rappeler Kechiche s il n'était pas aussi stylisé. Zahia égale a elle même n'est pas dans un rôle de composition, même Marguerite Duras n'arrivera pas a la sauver.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !