All Stars au New Morning : un été au son du jazz

Temple du jazz situé dans le 10e arrondissement de Paris, le New Morning a vu passer depuis sa création en 1981 les plus grands noms de cette musique. Il propose une programmation flamboyante lors de la nouvelle édition de son festival All Stars qui se déploie durant tout le mois de juillet pour rythmer la période estivale.

Une pluie d’étoiles

Le New Morning a l’habitude d’accueillir la crème du jazz et une vingtaine de groupes et artistes se produiront sur sa scène pour montrer la diversité et la vitalité de cette musique qui se mêle parfois à d’autres styles.

Ainsi, le groupe new-yorkais Too Many Zooz (le 30 juillet) qui a débuté dans les couloirs du métro de leur ville avant de se retrouver à travailler avec Beyoncé, crée une musique festive aux frontières du funk et de la house. Ce même principe du mélange des genres est présent chez Hypnotic Brass Ensemble (le 16 juillet), orchestre de cuivres formé par sept frères de Chicago. Auteurs d’une douzaine d’albums enthousiasmants, ils ont aussi collaboré avec le groupe Gorillaz, le rappeur Mos Def ou encore la légende Prince.

Le jazz peut également piocher dans les récents succès de la pop pour se les approprier et moderniser son répertoire. C’est ce que propose le pianiste Niels Lan Doky qui convie pour cela les grands musiciens américains Bill Evans, Billy Cobham et Randy Brecker (le 12 juillet).

Entre hommage et jeunesse

Cette même envie de dialogue anime d’autres artistes de la programmation qui rendent hommage aux grandes figures du passé. Le guitariste John Scofield (le 25 juillet) réinterprète en quartet des standards du jazz et du rock américain tandis que la saxophoniste new-yorkaise Lakecia Benjamin (le 29 juillet) donne une relecture de l’œuvre du couple mythique Alice et John Coltrane.

Le festival All Stars n’oublie pas non plus de mettre en lumière la jeunesse. Il invite le saxophoniste prodige et audacieux de seulement 24 ans Immanuel Wilkins (le 20 juillet), ou encore la jeune chanteuse brésilienne Marina Sena (le 19 juillet), devenue un phénomène dans son pays et qui démontre un style vocal très personnel. Enfin, le pianiste Joey Alexander (le 18 juillet) n’a que 19 ans mais n’est plus vraiment un débutant. Repéré dès son plus jeune âge, il a déjà sorti cinq albums qui ont connu le succès et a tourné dans le monde entier. Preuve que le jazz n’arrêtera jamais de briller.

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Le festival Pianissimo pose à nouveau ses bagages, pour sa 17e édition, au Sunside, jusqu'au 30 septembre. Trois mois de concerts et jam-sessions jazz, dans une salle mythique qui a vu jouer les plus grands jazzmen, de Monk à Keith Jarrett.

Publié le 12 juillet 2022 [Musique]

Les fans de musique électronique en plein air seront comblés ! L'association Technopol a annoncé le grand retour de l'événement festif parisien, avec au minimum une dizaine de chars représentant les principaux courants techno.

Venez vous initier et danser aux sons du hot jazz, comme dans les années folles ! Le Jardin d'Acclimatation organise pour le jour de la Fête nationale un grand bal swing ouvert à tous.

Le groupe californien Vintage Trouble investit La Cigale, le 11 juillet, armé de ses guitares et de son sens aiguisé du rythm and blues. Une date unique pour une formation qui s’apprécie au mieux sur scène.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux