Izïa au Zénith : concert de la jeune fille en feu

Izïa © France Télévisions : Pascal Sulocha

La Française Izïa se produit au Zénith de Paris le 13 avril pour un show à son image : survolté, rock sans concessions mâtiné d’électro-pop, porté par son dernier album, le bien-nommé La Vitesse.

Une date unique pour une artiste unique : le 13 avril prochain, Izïa enflammera la scène du Zénith de Paris. Les murs de la Villette vont, n’en doutons pas, trembler sous les vibrations de cette voix enflammée, aux chants comme sans cesse dans l’urgence, tantôt rauque, parfois douce, toujours absolument habitée. Comment faire autrement, lorsque l’on revendique comme influences majeures les sonores Janis Joplin, Led Zeppelin, Nirvana ou les Ramones ?

Cette date au Zénith, initialement prévue le 9 février, avait été décalée au 13 avril suite à la nomination de la chanteuse aux Victoires de la Musique dans la catégorie « meilleure artiste féminine de l’année », qui tombait donc ce soir de début février. Un délai nécessaire pour préparer un concert à la hauteur d’Izïa. Il faut la voir sur scène pour comprendre ce que signifie réellement le terme « bête de scène » : Izïa n’y compte pas ses heures, incarne à la perfection cette certaine idée woodstockienne du concert de rock – larmes, sueur, course effrénée. Izïa a été à bonne école, jusqu’à assurer la première partie d’Iggy Pop & The Stooges à seulement seize ans.

Izïa prend de la vitesse

Au travers de ses chansons, elle vogue en anglais pour commencer, avant d’écrire en français sur ses disques plus récents ; dans ses collaborations, le fleuron français, Dominique A, Jeanne Added, Orelsan… Jusqu’à son propre frère Arthur H, lui aussi figure tutélaire d’une chanson française dont les accents louchent vers le rock, le jazz, l’électro.

Au fil de sa discographie, la fille de Jacques Higelin (qui a posé sa voix sur l’un des morceaux de sa fille, avant sa mort en 2018) a égrainé dans ses chansons toutes ses amours musicales d’adolescence, en proposant d’abord un rock brut, avant de passer une tête du côté de l’électro-pop, s’est assagie – légèrement – et refait désormais des vagues électro-pop avec son cinquième album et dernier en date, La Vitesse, sorti en juin 2022. Dans le Panthéon personnel d’Izïa : Patti Smith, aussi, évidemment, qui lui apporte peut-être cette influence à la fois sensuelle, brute, une sorte de mélancolie provocatrice à découvrir ou retrouver en live.

Izïa au Zénith de Paris le 13 avril 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Le chanteur, compositeur et arrangeur français, qui sublime le paysage musical depuis le début des années 2000, termine sa tournée française au Trianon le 23 avril prochain. L’occasion d’offrir à nouveau un écrin à son dernier album en date, Les Cent Prochaines Années, produit avec le réalisateur Sage.

Le temps de trois soirées exceptionnelles, les 10, 11 et 12 avril, dans l’Auditorium de la Maison de la Radio et de la Musique, l’Orchestre philharmonique de Radio France interprétera l’intégrale des sept symphonies de Jean Sibelius, accompagnée de son Concerto pour violon joué par Hilary Hahn. Un événement qui révélera toute l’ampleur du répertoire du compositeur finlandais.

Publié le 21 mars 2024 [Concerts]

Clinton Fearon, ex-membre des légendaires Gladiators, revient à Paris pour un concert au New Morning le 4 avril prochain. Au programme : tubes reggae et présentation de son dernier album acoustique en date, Survival Vibration, accompagné du guitariste Kubix.

Publié le 21 mars 2024 [Concerts]

À l’occasion de la sortie de L’Extraordinarium, album revisitant trente ans de carrière, le groupe français Dionysos sera sur la scène du Zénith de Paris le 4 avril prochain pour un concert riche d’une merveilleuse intensité.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.