Madeleine Peyroux, l’hymne à la voix

La chanteuse-compositrice américaine Madeleine Peyroux donne une date unique à Paris, au sein de la salle Gaveau, le 9 octobre prochain. L’occasion pour sa voix unique de renouer le lien avec Paris, sa ville de cœur.

Madeleine Peyroux a le nom trompeur : on jurerait son patronyme purement français. Et pourtant, la chanteuse est née à Athens, Géorgie, États-Unis. Si elle grandit les premières années de sa vie en Californie, Madeleine Peyroux quitte le royaume de l’Oncle Sam à treize ans pour les rives parisiennes. L’adolescence, période charnière, se déroule donc au sein des rues de la capitale. Madeleine Peyroux chante dans le quartier Latin, découvre la guitare, la communauté musicale de la fin des années 1980, et Piaf – qu’elle revendique comme influence.

Une femme d’influence(s)

Aux côtés d’Édith, dans le panthéon de Madeleine, on trouve Leonard Cohen, dont elle a repris l’immense « Dance Me to the End of Love », Bob Dylan, Patsy Cline… monuments de la musique à qui elle rendra hommage sous forme de reprises dans ses deux premiers albums (Dreamland, 1996 et Careless Love, 2004). Et puis, il y a les influences dont on retrouve des notes jetées en l’air, au détour d’une chanson originale. On croit entendre du Johnny Cash, on sent pointer du Louis Armstrong, on pense déceler du Joni Mitchell…

Voilà pourquoi, entre autres, il faut aller l’écouter salle Gaveau le 9 octobre : si ce n’est pour sa voix éraillée, que certains ont comparée à celle de Billie Holiday, si ce n’est pour l’orchestration minimale et dépouillée – accompagnée par sa guitare ou son ukulélé, pour laisser toute sa place à la voix –, si ce n’est pour son lien à Paris, c’est alors pour ce mélange de styles, folk, blues, jazz, qui donne une tonalité unique à Madeleine Peyroux.

Jouer pour vivre

Son dernier album en date, Anthem, date de 2018. Qu’à cela ne tienne : la chanteuse, formée sur les routes depuis toujours dans différentes formations, se lance à l’automne 2021 dans une tournée mondiale, le Careless Love Forever World Tour. Madeleine Peyroux assure volontiers que l’acte même de la tournée lui est nécessaire pour vivre. La salle Gaveau, dédiée aux concerts classiques et récitals, avec ses colonnes immémoriales et son style Louis XVI, saura sans aucun doute accueillir l’atmosphère intimiste de ses chansons.

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

L’autrice-compositrice virtuose, dont les influences se partagent entre la France et les États-Unis, propose deux dates les 3 et 4 décembre à la Philharmonie de Paris. Elle y présentera son objet musical non identifié, un conte d’ogresse aux accents jazz.

Publié le 17 novembre 2022 [Musique]

Le musicien Gilberto Gil s’associe à nouveau au chef d’orchestre Aldo Brizzi pour présenter Amor Azul, un opéra en deux actes, inspiré des mythes hindouistes et du tropicalisme, à la Maison de la Radio et de la Musique les 2, 3 et 4 décembre prochains.

Le groupe indie rock réinvestit le Zénith de Paris le 22 novembre pour présenter son quatrième album studio ; un show à l’image de la formation, décalé et créatif.

Publié le 4 novembre 2022 [Musique]

Pour sa deuxième édition, le festival Pianomania investit des salles illustres comme celle de Pleyel et les théâtres de l’Athénée, Marigny et des Bouffes du Nord. Durant cinq jours, du 18 au 22 novembre, de nombreux musiciens, de Jamie Cullum à Yaron Herman en passant par Laurent de Wilde, célèbrent le piano.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
NOËL 2022 À PARIS

Que faire à Noël à Paris ?
Illuminations, vitrines, marchés, sorties, spectacles, concerts... pour célébrer la fin d'année dans la capitale.