The Vaccines au Trabendo : piqûre de rappel

The Vaccines © Wrenne Evans

Le groupe de rock indé anglais revient pour une date française au Trabendo le 30 janvier prochain. L’occasion pour The Vaccines, en pleine tournée européenne, d’y défendre leur nouvel album, Pick-up Full of Pink Carnations.

Les Londoniens turbulents de The Vaccines continuent sur leur lancée : depuis leur premier album remarqué en 2011, What Did You Expect From The Vaccines?, cinq opus ont suivi, jusqu’au dernier en date, Pick-up Full of Pink Carnations. Les Anglais emmenés par l’énergique Justin Young – anciennement Jay Jay Pistolet en solo – ont d’abord fait leurs armes au cœur de la scène anglaise des années 2010, dignes compagnons des Mumford & Sons et autres White Lies, avant de rapidement trouver leur identité propre : celle d’un rock anglais énervé, porte-drapeau d’une certaine idée du vintage, et ouvert aux expérimentations sonores inspirées par les Clash comme par les Strokes ou les Smiths.

The Vaccines, remède à la mélancolie

Excellents sur scène, sans artifices mais forts d’une énergie et d’une volonté d’en découdre qui ne faiblit pas avec les années, les concerts de The Vaccines sont toujours un savant mélange de tubes des débuts – l’énergie brute de « Wreckin’ Bar (Ra Ra Ra) », la nostalgie très caractéristique de l’Albion de « Post Break-Up Sex », l’ultra efficace « Norgaard » répondent à l’ambiance planante de « Family Friend », à l’épique « All in White », au crescendo de « Wetsuit ». Les prolifiques Vaccines promettent donc, ce soir du 30 janvier, d’emmener avec eux et comme à leur habitude un public séduit par la voix distinctive de Justin Young.

Les derniers singles issus de Pick-up Full of Pink Carnations, « Heartbreak Kid » et « Sometimes I Swear », sont du Vaccines pur jus : hybrides réussis d’un son planant, d’une certaine distorsion de la voix, de paroles centrées autour d’une crise existentielle universelle… Cette question de l’identité, de la place de l’individu dans le monde se traduit parfois de manière très poétique dans les textes de Young, et parfois se devine dans les paroles d’un personnage à l’ego de rock star, alias construit minutieusement par le chanteur. À l’image de Handsome ou Teenage Icon, les Vaccines offrent des guitares généreuses et une présence scénique qu’il serait dommage de rater.

The Vaccines au Trabendo le 30 janvier 2024

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Initialement prévu le 8 décembre 2022 et reporté suite à un retard de planning autour de la sortie de son album, le concert de Melanie De Biasio se profile enfin : la voici qui investit la Seine musicale le 12 mars prochain. L’occasion de découvrir Il Viaggio, réflexion autour du déracinement, entre jazz et influences toutes personnelles.

Publié le 22 février 2024 [Concerts]

Du 7 au 10 mars à la Philharmonie de Paris, les sœurs Katia et Marielle Labèque revisitent la « trilogie Cocteau » de Philip Glass inspirée de trois œuvres du célèbre poète.

Publié le 14 février 2024 [Concerts]

James Blunt sera de retour le 28 février prochain au Zénith du parc de la Villette. Il y présentera son dernier album Who We Used to Be mais aussi ses plus grands succès qui ont fait du Britannique l’un des artistes les plus populaires de la scène musicale actuelle.

Les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris proposent, ce 18 février, pour le premier dimanche de la saison de musique de chambre, le thème des « Métamorphoses ». Au programme : Strauss et Mozart.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.