Yves Duteil aux Folies Bergère : pour les enfants (et les autres) du monde entier

Yves Duteil © Productions Martin Leclerc

Le chanteur français reparaît sur scène aux Folies Bergère le 19 mai prochain ; l’occasion de retrouver son public fidèle depuis plus de cinq décennies, encore et toujours charmé par ses textes poétiques et sa gouaille intemporelle.

Enfant des cabarets et des nuits folles

Le parcours d’Yves Duteil ressemble à celui de tant d’autres : écumant les petits cabarets des années 1970 la guitare en bandoulière, armé de ses textes à la langue (française, toujours, il en fera son cheval de bataille !) ciselée, de sa volonté déterminée de devenir musicien, alors que la musique française est en pleine révolution.

Ce qui différencie Yves Duteil du reste de ces chanteurs ayant peuplé les caves voûtées de Montmartre, c’est évidemment la suite de sa vie et les rencontres qu’elle met parfois sur le chemin : il est rapidement repéré par les reines de la nuit Juliette Gréco et Régine, qui le feront jouer avec elles sur scène ou assurer leurs premières parties, puis salué en solo pour la qualité de son écriture et de sa voix, immédiatement reconnaissable.

Ils sont peu nombreux, dans le paysage musical français, ceux à pouvoir se targuer de plus de cinquante ans de carrière ; alors ce rendez-vous qu’Yves Duteil donne à son public sur la scène des Folies Bergère le 19 mai prochain s’en trouve d’autant plus précieux. Davantage encore quand l’on se rappelle que le chanteur s’était reconverti en politique, élu en 1989 comme maire sans étiquette de sa ville de Précy-sur-Marne, puis, touché par des problèmes de santé, avait disparu de la vie publique.

Yves Duteil, la langue de chez lui

Ce concert est sans aucun doute l’occasion de retrouver les chansons qui ont fait la réputation d’Yves Duteil, « La Langue de chez nous », « Le Petit Pont de bois », « Tarentelle », « L’Adolescente » (qu’il écrit et interprète à l’époque avec Jeanne Moreau, qui l’a repéré pour écrire la chanson-titre du film éponyme), ou encore, son morceau le plus connu, celui que chacun a chantonné un jour, peu importe l’âge : « Prendre un enfant par la main ». La sensibilité et la poésie d’Yves Duteil trouvent sur scène une possibilité de se déployer entièrement, de se partager avec ceux qui le suivent depuis toujours ou qui ont découvert ses mots doux plus tard : qu’importe, tant que le public est là pour reprendre en chœur les extraits de ses quelque quinze albums studio, tous acclamés par les amateurs de musique française.

Réservez vos places pour Yves Duteil aux Folies Bergère le 19 mai 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 22 février 2024 [Concerts]

Du 7 au 10 mars à la Philharmonie de Paris, les sœurs Katia et Marielle Labèque revisitent la « trilogie Cocteau » de Philip Glass inspirée de trois œuvres du célèbre poète.

Publié le 14 février 2024 [Concerts]

James Blunt sera de retour le 28 février prochain au Zénith du parc de la Villette. Il y présentera son dernier album Who We Used to Be mais aussi ses plus grands succès qui ont fait du Britannique l’un des artistes les plus populaires de la scène musicale actuelle.

Les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra national de Paris proposent, ce 18 février, pour le premier dimanche de la saison de musique de chambre, le thème des « Métamorphoses ». Au programme : Strauss et Mozart.

La pianiste prodige italienne jouera le 13 février prochain à la Philharmonie de Paris. L’occasion pour elle de livrer son interprétation de monuments de la musique classique.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.