Chéri Samba au Musée Maillol : Le roi de Kinshasa en sa galerie (d’art)

© Maurice Aeschimann - Courtesy The Jean Pigozzi African Art Collection

Le Musée Maillol propose la toute première rétrospective de l’œuvre du peintre congolais, reconnu pour ses toiles vives, franches, et son utilisation de l’autoportrait comme vecteur de messages moins innocents qu’ils n’en ont l’air.

Chéri Samba, surnommé « le roi de Kinshasa », vient bousculer les codes de l’ordinairement plus sage Musée Maillol : une cinquantaine des toiles du peintre congolais s’installent au creux des moulures de l’ancien atelier du sculpteur français. Le parcours thématique déploie des œuvres grand format, en forme d’hommage continu à la culture noire. Trop longtemps délaissé des musées parisiens, à l’exception de l’art « naïf » ou brut, l’art contemporain du continent africain prend enfin la place qu’il mérite au sein des allées culturelles parisiennes.

Chéri Samba, art universel

Pour Chéri Samba au Musée Maillol, il faut remercier Jean Pigozzi, amoureux de l’œuvre pop, colorée et populaire du natif de Kinshasa – entres autres, puisque la collection Pigozzi représente la plus importante collection d’art contemporain africain au monde. Le collectionneur a sorti de ses malles des toiles qui contournent la provocation et la dénonciation frontales pour jouer avec les teintes vives, rappelant presque parfois le courant néo surréaliste américain des années 2000. Mais les ressemblances avec d’autres s’arrêtent là, car ce sont bien les questions centrales de société qui se jouent chez Chéri Samba : environnement, géopolitique, place de l’Afrique dans cette dernière…

Au cœur de l’œuvre de Chéri Samba, le vaisseau qui lie ensemble toutes ces thématiques : l’autoportrait. Et c’est donc bien à travers cette toute première rétrospective de son œuvre, qui court sur plus de quarante ans, que l’on saisit qui est Chéri Samba. Fier ambassadeur de la peinture de Kinshasa, il se déguise et se dévoile tour à tour au sein de cette exposition du Musée Maillol, qui fait même dialoguer les toiles du peintre avec ses propres installations autour du thème de la femme – parfois franchement daté du côté du peintre. Entre paillettes politiques et provocation déguisée, le parcours vaut le coup d’œil, à la fois pour son propos et pour sa portée artistique.

Exposition Chéri Samba, dans la collection Jean Pigozzi, à découvrir au Musée Maillol jusqu'au 7 avril 2024

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 28 février 2024 [Musées, Expositions]

La transparence était pour lui l’art de « garder le mystère ». Le musée Yves Saint Laurent Paris s’empare du travail du couturier dans un jeu du montré/caché par la matière, en regard et à l’épreuve d’œuvres d’art qui courent sur trois siècles.

Publié le 21 février 2024 [Musées, Expositions]

Pour la première fois à Paris depuis 1930, une rétrospective est consacrée à l’œuvre d’Étienne Dinet. L’Institut du Monde Arabe offre de découvrir cette œuvre baignée par le soleil et la grâce.

Publié le 14 février 2024 [Musées, Expositions]

Le Musée de l’Homme propose une exposition consacrée aux relevés d’art préhistorique. Pensée pour un public adulte autant que pour les plus jeunes, Préhistomania revient sur la fascination universelle autour des origines de l’humanité.

Publié le 7 février 2024 [Musées, Expositions]

La Cité de l’Architecture et du Patrimoine plonge dans les entrailles du métro pour raconter son histoire et les défis de sa construction, mais aussi dévoiler les contours du futur Grand Paris Express.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.