[expo] Iris van Herpen au MAD : Matière vivante

Iris van Herpen, private collection © All rights reserved

Le MAD - Musée des Arts Décoratifs expose jusqu’au 28 avril 2024 les œuvres hybrides de la créatrice de mode Iris van Herpen, entre néo-architecture du vêtement et innovation technologique.

Difficile de décrire le travail de la néerlandaise Iris van Herpen : ses créations transcendent le champ de la haute-couture pour rendre poreuses les frontières avec les domaines des nouvelles technologies, de l’art contemporain, de la nature et la biodiversité…

L’exposition proposée par le MAD - Musée des Arts Décoratifs se fait alors hybride, afin de représenter au mieux les sphères au sein desquelles évolue la mode d’Iris van Herpen : ainsi dialoguent d’abord au cœur du parcours une centaine de pièces de la créatrice et des œuvres d’art contemporain de Kate MccGwire, Wim Delvoye, Damien Jalet ou Jacques Rougerie.

On reconnait chez Iris van Herpen sa formation aux côtés d’un autre visionnaire, l’immense Alexander McQueen : les robes d’Iris van Herpen, comme les créations des artistes qui l’entourent, interrogent l’espace, la place de notre corps au sein de ce dernier, et utilisent par exemple l’impression 3D pour faire naître des habits hybrides, à mi-chemin entre sculpture et haute-couture.

Utilisation de matériaux luxueux sourcés, tissage électro-magnétique, découpes lasers, tissus connectés, plastique recyclé ou fèves de cacao imprimées en 3D : l’imagination d’Iris van Herpen n’a d’autre limite que celle de l’éco-responsabilité. Pour le reste, tout est innovation : les formes et matériaux se mettent au service d’un décloisonnement permanent des frontières.

Iris van Herpen, par-delà les océans

Le MAD - Musée des Arts Décoratifs intègre alors logiquement au sein de « Iris van Herpen, sculpting the senses » de la matière organique : aux côtés de sa collection Sensory Seas, dédiée à l’écosystème marin, s’invitent des coraux ou des fossiles. Immersive, l’exposition rappelle qu’Iris van Herpen joue avec le vivant sous toutes ses formes. La collection Crystallization, pensée autour de l’eau, éclabousse le spectateur de ses vagues en verre soufflé avant de laisser place au thème du cabinet de curiosités et du corps humain : robe exosquelette, muscles, fascias, Iris van Herpen met au point de véritables habitats mouvants pour le corps. Une exposition époustouflante, tournée vers le futur.

Exposition Iris van Herpen, Sculpting the Senses, à découvrir au MAD - Musée des Arts Décoratifs jusqu'au 28 avril 2024

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Le réalisateur de Titanic et d’Avatar est à l’honneur jusqu’à début 2025 d’une grande exposition à la Cinémathèque française qui plonge dans la fabrication de ses films et leurs grandes thématiques.

Remarquable exposition au Musée d’Orsay, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de l’impressionnisme et découverte passionnante des conditions d’émergence de la vie moderne.

Publié le 8 mai 2024 [Musées, Expositions]

L’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » explore la fascinante intersection entre les arts et le sport à travers des œuvres datant de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Mis à jour le 16 mai 2024 [Musées, Expositions]

Le samedi 18 mai 2024, plus de 3 000 musées ouvrent gratuitement leurs portes en France et en Europe à l'occasion de la 20e édition de la Nuit européenne des musées. Découvrez notre sélection à Paris.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.