[expo] Préhistomania au Musée de l'Homme : La folie des cavernes

Girafes et autruche, expéd. Lhote, Ouan Abou, Algérie, 1957	© MNHN - J.-C. Domenech

Le Musée de l’Homme propose une exposition consacrée aux relevés d’art préhistorique. Pensée pour un public adulte autant que pour les plus jeunes, Préhistomania revient sur la fascination universelle autour des origines de l’humanité.

(Re)lever les yeux sur l’art préhistorique

Plus de 200 documents jalonnent l’exposition : photographies, relevés, objets d’époque, archives, peintures, dessins… Autant de témoins de ce mouvement du début du XXe siècle, qui se passionne pour l’art rupestre et envoie des releveurs et releveuses aux quatre coins du globe pour rapporter dans leurs valises les premières œuvres de l’humanité : empreintes de mains, tableaux de chasse à l’antilope ou au bison…

Au fil du parcours, le spectateur se trouve face à des relevés mesurant parfois jusqu’à une quinzaine de mètres de long, avant d’apprendre pas à pas comment ces derniers étaient créés : on suit alors les releveurs Lhote, Bailloud, Fronebius, ou Breuil – qui expertisa la grotte de Lascaux et dont dix relevés inédits, parmi les milliers de sa réalisation, sont ici présentés -, dans leurs expéditions au cœur du Sahara, de l’Afrique Australe, mais aussi, en compagnie de la releveuse Agnes Schutz, en Lybie, en Scandinavie ou en Afrique du Sud…

Soixante relevés originaux font office de stars de Préhistomania : certains furent présentés lors des expositions de 1933 au Musée d’ethnographie du Trocadéro ou en 1937 au MoMa de New-York !

Les murmures des cavernes

La « Préhistomania » qui nomme l’exposition s’est exportée grâce à ces explorateurs, artistes, scientifiques et intellectuels : sur toile ou sur papier, ils permirent, en les reproduisant, de faire connaître au monde entier des œuvres autrement condamnées à rester connues seulement des spécialistes.

Déroulement et récits des expéditions, techniques actuelles de relevés et de conservation, sensibilisation à la fragilité des sites préhistoriques : Préhistomania effectue un véritable travail global d’éducation à cette forme d’art méconnue. Elle montre même comment des artistes contemporains, tels que Paul Klee ou Jackson Pollock, peuvent dialoguer avec l’art rupestre. Avis aux amateurs...

Exposition Préhistomania, à découvrir jusqu'au 20 mai 2024 au Musée de l'Homme

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Mis à jour le 10 avril 2024 [Musées, Expositions]

Le Palais Galliera passe à l’argentique 50 ans de carrière de Paolo Roversi. Une première rétrospective entièrement dédiée à l’œuvre unique du photographe, à la croisée de l’art et de la mode, à voir avant le 14 juillet.

Publié le 3 avril 2024 [Musées, Expositions]

Le Musée national du Moyen Âge revisite le règne sous-estimé de Charles VII pour y découvrir les éléments précurseurs de la Renaissance. L'exposition « Les Arts en France sous Charles VII (1422-1461) » est ouverte à la visite jusqu'au 16 juin 2024.

C’est une première à Paris. Le Musée de Montmartre propose une traversée de l’œuvre de l’injustement malaimé Auguste Herbin. Du 15 mars au 15 septembre 2024, pour sa gloire et sa postérité.

Publié le 20 mars 2024 [Musées, Expositions]

Le Petit Palais consacre une exposition au peintre français du XIXe siècle, amoureux des arbres et de la nature. Une œuvre précurseure à redécouvrir.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.