[expo] Une affaire de poils au Musée des Arts décoratifs

© Katrin Backes

Avec Des cheveux et des poils, le musée des Arts Décoratifs dédie sa nouvelle exposition à un sujet universel pour comprendre ce qu’il peut bien dire de nous.

De bon poil

Moustache ou perruque, cheveux longs ou courts, de toutes les couleurs, coiffure à « l’hurluberlu » ou « à la girafe », il y en a pour tous les goûts. Le Musée des Arts Décoratifs explore les poils et les cheveux, et surtout leur domestication sous toutes leurs formes. Retraçant des siècles d’histoire des modes pileuses occidentales, cette exposition montre l’importance qu’elles revêtent dans la constitution de l’apparence de chacun. Le tout dans un parcours ludique, richement documenté et illustré de tableaux, objets, photographies, publicités, qui disent beaucoup de nos rapports complexes aux poils et aux cheveux.

Histoire de modes

La visite démarre alors que le cheveu féminin, auparavant couvert d’un voile, se libère à la Renaissance, laissant alors la place à toutes les extravagances des coiffures complexes et ostensibles que les dames de la cour arborent sur des portraits. Chez les hommes, la barbe, chère à François Ier, disparaît au XVIIe siècle, le pouvoir étant alors plutôt affaire de perruque, dont plusieurs exemples sont exposés en vitrine. Le poil ne fera son retour en force que sur les visages des bourgeois du XIXe siècle, avant de connaître depuis tour à tour désaveu et retour en grâce.

Le poil renvoie autant à notre origine animale et à de nombreuses symboliques qu’il est lié à la place sociale et à l’évolution de l’idéal de beauté. Il peut également se faire outil d’expression politique et identitaire. Tout cela mérite bien de couper les cheveux en quatre.

Rien que pour vos cheveux

L’importance des métiers, techniques et savoir-faire qui se sont développés pour dompter la pilosité est alors mise à l’honneur, des coiffeurs aux barbiers en passant par les perruquiers. Donnant lieu notamment à l’élaboration de coiffures iconiques depuis le début du XXe siècle, qui ont su marquer l’esthétique de leur époque. Accessoire de mode à part entière, le cheveu a été aussi investi par les créations de la haute coiffure pour sublimer célébrités et mannequins. Des artistes et couturiers, tels que Martin Margiela, Charlie Le Mindu ou Jeanne Vicerial, l’ont eux réinventé pour créer des silhouettes étonnantes et parfois étranges. Absolument décoiffant.

Exposition Des cheveux et des poils à découvrir au MAD Musée des Arts Décoratifs jusqu'au 17 septembre 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Le réalisateur de Titanic et d’Avatar est à l’honneur jusqu’à début 2025 d’une grande exposition à la Cinémathèque française qui plonge dans la fabrication de ses films et leurs grandes thématiques.

Remarquable exposition au Musée d’Orsay, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de l’impressionnisme et découverte passionnante des conditions d’émergence de la vie moderne.

Publié le 8 mai 2024 [Musées, Expositions]

L’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » explore la fascinante intersection entre les arts et le sport à travers des œuvres datant de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Mis à jour le 16 mai 2024 [Musées, Expositions]

Le samedi 18 mai 2024, plus de 3 000 musées ouvrent gratuitement leurs portes en France et en Europe à l'occasion de la 20e édition de la Nuit européenne des musées. Découvrez notre sélection à Paris.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.